InFOrmation syndicale

LUNDI 10 DÉCEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - DU LUNDI 17 AU VENDREDI 21 DÉCEMBRE FORMATION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - ...

L'AGENDA 2019 EST DISPONIBLE ! ...à commander.

27 juin 2012

CDIsation AU RABAIS : LA FNEC-FP-FO44 ÉCRIT AU RECTEUR


La loi n° 2012-347 du 12 mars 2012 "relative à l'accès à l'emploi titulaire et à l'amélioration des conditions d'emploi des agents contractuels dans la fonction publique" n'a cessé d'être dénoncée comme un leurre par la FNEC-FP-FO, qui y a toujours vu, non un levier sérieux pour résorber la précarité des personnels contractuels, mais à l'inverse une mécanique destinée à accroître le volant de contractuels ... précarité en sus.


Elle a toujours mis en garde contre les illusions sur les "nouveaux" CDI fonction publique, qui ne sont en fait qu'une caricature des CDI du privé régis par le Code du travail : en particulier ils n'apportent pas de protection contre le licenciement, ni de garanties horaires.

Qui plus est, les conditions requises pour l'accès des CDD au statut de CDI sont telles que sur les 140 000 précaires employés par l'Education nationale, on estime à moins de 10% la proportion des éligibles.

Cerise sur le gâteau : les personnels enseignants non titulaires de l'Académie de Nantes ayant la "chance" d'être éligibles aux "nouveaux" CDI viennent de découvrir que cette "chance" était toute relative : en effet, en matière salariale, les CDI "nouvelle mouture" proposés représentent un manque à gagner de près d'une centaine d'euros par rapport aux CDI antérieurs à la loi de 2012.

La FNEC-FP-FO 44 vient en conséquence d'adresser un courrier au recteur, exigeant de ce dernier qu'il reçoive une délégation. Le syndicat départemental prévient aussi le recteur que FO compte porter l'affaire devant le prochain Comité technique ministériel. (cf. ci-dessous).
___ __ _

Extraits du courrier de la FNEC-FP-FO 44 au Recteur d'Académie

M. le Recteur,


Nous venons de prendre connaissance par les personnels enseignants non-titulaires des dispositions contenues dans les contrats à durée indéterminée que vous leur soumettez, suite à la loi du 12 mars 2012 relative à "l'amélioration des conditions d'emploi des agents contractuels dans la fonction publique".


(...) Certaines conditions (...) que vous proposez (...), notamment concernant les traitements, avec référence à l'indice brut 441 (soit indice 388 majoré) sont pour les collègues inacceptables, étant donné les conditions plus favorables dans lesquelles pouvait se faire la "CDIsation" avant les nouvelles dispositions.


Pour la FNEC-FP-FO, il n'est pas possible que des dispositions censées consacrer "l'amélioration des conditions d'emploi des agents contractuels" se transforment en une régression rendant difficiles les avancements et instaurant une baisse des traitements.


(...) Nous vous demandons de recevoir en urgence (...) une délégation de la FNEC-FP-FO (...).


Nous alertons aussi nos instances nationales, afin que ces questions soient aussi posées et abordées au prochain Comité Technique Ministériel du 20 juin prochain.


Pour la FNEC-FP-FO,
Jean-Paul Charaux