InFOrmation syndicale

VENDREDI 5 OCTOBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE AVEC PASCAL PAVAGEAU - ...

Vacances du Blog FO44.ORG du lundi 23 juillet au jeudi 13 septembre 2018.

21 juin 2012

UCR : «NOUS NOUS MÉFIONS DES PROPOSITIONS ÉLECTORALISTES»


Trois questions à… Paul Barbier, ancien secrétaire général du SNUDI FO

«Battus mais pas abattus» par la réforme des retraites menées par Nicolas Sarkozy, les membres de l’union départementale des retraités de Force Ouvrière ont invité mardi à Mâcon, Paul Barbier, pour débattre des préoccupations des retraités.

Quelles sont vos attentes vis-à-vis du nouveau gouvernement à propos des retraites?
Nos revendications sont claires. Nous souhaitons un retour à la retraire à 60 ans pour tous les salariés. Le gouvernement a fait des propositions qui vont dans ce sens, notamment au sujet des carrières longues. Mais nous avons l’habitude, chez Force Ouvrière, de nous méfier des propositions annoncées peu avant des résultats électoraux. Nous serons donc très attentifs. Néanmoins, ces premières propositions vont dans le bon sens. Mais nous aimerions aller plus loin, notamment au sujet des disparités entre trimestres cotisés et trimestres validés.

Avancez-vous des mesures pour financer ces propositions?
Chez Force Ouvrière, nous sommes extrêmement attachés au financement des retraites grâce aux cotisations. Le principe de solidarité doit perdurer. Nous nous opposerons à toute tentative de modification de cet acquis social. Pour financer nos propositions, nous sommes pour une augmentation des cotisations sociales à parité entre les patrons et les salariés. Un choix à l’opposé de la politique européenne de rigueur dont nous sommes opposés.

Quelles difficultés rencontrent les retraités à l’heure actuelle?
Le principal problème est le pouvoir d’achat. Plus d’un million de retraités vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec moins de 930 euros par mois. Il s’agit d’une situation très préoccupante pour nous. Pour changer la donne, nous proposons que les pensions soient dorénavant encadrées sur l’évolution des salaires et non plus sur l’inflation.
___ __ _
Le 13/06/2012 à 05:00 par Recueillis par Adrien Wagnon
Contact Nantes & Région: Françoise Blandy - Tel. 06 67 82 75 67 - E-Mail: franoise.blandy32@orange.fr