InFOrmation syndicale

11 FÉVRIER MOBILISATION CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES --- 6 AU 10 MARS STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- 27 AU 31 MARS STAGE "SANTÉ, SÉCURITÉ ET CONTIONS DE TRAVAIL" --- ...

16 décembre 2022

Le CHU de Nantes implose

    GRÈVES ET DÉBRAYAGES (SUITE)

L'article du Directeur du CHU de Nantes (paru le 13 octobre) dans la presse locale a écœuré les hospitaliers. Salaires, conditions de travail, manque de moyens matériels et de lits..., ces derniers veulent en découdre.

Dans un contexte où les conditions de travail sont inacceptables, FO est partie prenante de la grève à compter du 24 octobre des personnels des Urgences pour des créations de poste et des moyens matériels. Cette grève s'étend à tout l'hôpital. 

En effet, les prises en charge quotidiennes sont très dégradées, voire inhumaines, du fait de l'afflux croissant de patients. Ces derniers, parfois nonagénaires, attendent des jours dans les couloirs faute de lits d’aval. En conséquence des déserts médicaux et de la saturation du 15, les gens se tournent vers l'hôpital, qui n'a plus de lits à hauteur des besoins… 

Or, le directeur du CHU prétend que ceux-ci sont tous ouverts. C'est faux. En instance CHSCT et CTE, le syndicat FO du CHU de Nantes s'est récemment opposé à une nouvelle réorganisation qui actait la fermeture de 16 lits. Ces derniers auraient pu être maintenus pour accueillir des patients, dont l'attente est aujourd'hui interminable sur un brancard aux urgences.

Dans le même temps, FO est partie prenante de plusieurs préavis de grève. Certaines équipes ont obtenu satisfaction, comme aux urgences gynéco-obstétriques. D'autres engagent le bras de fer, comme l'équipe Sécurité Incendie.


_____ __ _

Rassemblement devant le CHU de Nantes vendredi 18 novembre