InFOrmation syndicale

11 AU 15 MARS 2024 STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- 15 AU 19 AVRIL STAGE "COMITÉ SOCIAL ET ÉCONOMIQUE" --- 22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- ...

03 mars 2023

Urssaf et Carsat: FO pour une augmentation des effectifs

 Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales  - Retraite, l'Action sociale et la Prévention des Risques Professionnels

Lors des Conseils d'administration de l'URSSAF et de la CARSAT, FO a exprimé nettement ses positions sur les orientations retenues pour les conventions d’Objectif et de Gestion (COG) 2023-2027 en cours de construction et sur la réduction des budgets prévisionnels 2023 qui les préfigurent.

Faisant le lien entre ceux-ci et la réalité du terrain, marquée par un cruel manque de moyens, notamment en personnels qualifiés, entraînant une dégradation sans précédent des conditions de travail des agents et d'importants retards de paiement dont la presse s'est fait un large écho, FO a voté contre ces budgets. 


EXTRAITS DES INTERVENTIONS DE FO 

À l'URSSAF

Les administrateurs Force Ouvrière, sur ce point d’information sur les COG(1) 2023-2027, tiennent à affirmer d’ores et déjà qu’on ne saurait comprendre que notre conseil, face au manque de personnel flagrant ici comme dans tous les organismes de Sécu, puisse accepter les COG et/ou CPG (2) qui n'augmenteraient pas sensiblement les effectifs.

En effet, notre URSSAF ne fait pas exception. Une fois de plus cette année, il est fait appel à un volumineux volant d’heures supplémentaires (près de cent agents sur 700 se sont portés volontaires pour en effectuer) afin de tenter d’épurer les dossiers qui s’accumulent. (...)Dans le même temps la part de la masse salariale consacrée dans le budget aux CDI quant à elle recule significativement. (...). La part du budget CDD de 2021 à 2022, à l’inverse, a explosé (...). Quoi qu’il en soit, il est clair et patent que nos organismes souffrent de manque d’effectif, et nous le disons bien, d’effectifs qualifiés. (...). Pourtant, la charge de travail s’alourdit, le transfert du recouvrement des cotisations de la CRPCEN (3) en est un dernier exemple, et même si celui de l’AGIRC ARRCO a été une nouvelle fois repoussé (...).

Pour résumer : une activité en hausse, des effectifs en baisse et insuffisamment formés pour répondre qualitativement à nos publics (...). 

Des CDD qu’il faut inlassablement former puisque nombreux sont ceux qui ne restent pas, même quand il leur est proposé un CDI tant les salaires sont bas (songeons que nombre des agents de notre URSSAF qui perçoivent la prime d’activité, ont perçu l’indemnité inflation, voire se voient attribuer des points salaire supplémentaires pour que leur rémunération atteigne le SMIC annuel malgré les 14 mois de salaire).

Et on apprend qu’en plus au nom de la sobriété énergétique, certains sites ne sont pas chauffés à plus de 16°… Dans ces conditions, comment s’étonner que l’ensemble des organisations syndicales de notre URSSAF appelle à la grève ce 13 décembre ?

(...) 

C’est urgent pour le personnel, c’est urgent pour nos publics, c’est urgent pour les assurés que nous représentons.


(1) Conventions d'objectifs et de gestion (COG) sont conclues entre l’État et les caisses nationales des principaux régimes de sécurité sociale. 

(2) Contrats pluriannuels de gestion (CPG) 

(3) Caisse de retraite et de prévoyance des clercs et employés de notaires



À la CARSAT

(...) Le 13 octobre dernier, lors de notre dernier CA, les administrateurs Force Ouvrière, dans une déclaration, soulignaient : « il est clair pour Force Ouvrière que la situation est plus qu’alarmante, d’autant que, d’après les assurés qui nous ont contactés, il devient de plus en plus difficile de joindre un conseiller au 3960. Quant aux délais pour obtenir un rendez-vous, ils ne cessent de s’allonger. 

Nous ne pouvons nous résoudre à rendre les salariés des CARSAT, et ceux de la nôtre en particulier, responsables de la situation, eux qui sont confrontés à l’incompréhension, à la colère ou à la détresse des assurés à qui ils sont obligés d’expliquer qu’ils ne pourront pas toucher leur pension en temps et en heure et qu’il leur faudra attendre des semaines, voire des mois avant d’espérer percevoir leur dû. Quant à l’ASPA (1), son versement accuse parfois jusqu’à 3 mois de retard. (...)

Pour Force Ouvrière, mais aussi pour la presque totalité des organisations syndicales de retraités (confère le courrier récent du groupe des 9 au Directeur de la CNAV), la principale raison de ces dysfonctionnements réside essentiellement dans le fait que 1 000 postes d’employés et de cadres dans la branche vieillesse ont été supprimés depuis 2018…

(...) La question des moyens dont dispose notre institution pour satisfaire ses tâches d’aujourd’hui est sur la table, parce que manifestement il en manque, au-delà des tracasseries liées aux dysfonctionnements des différents logiciels qui se rajoutent aux difficultés. (...) »

Lors de ce dernier conseil du 13 octobre, à aucun moment vous ne nous avez évoqué cette possibilité de fermer tous les accueils durant la 1ère quinzaine de décembre, -sachant qu'ensuite l'organisme connaitra l’absentéisme normal dû aux congés de fin d’année- décision que vous n’avez annoncé au personnel que quelques jours après seulement. (...) Quel mépris pour le Conseil ! Et que faites-vous madame la Directrice, des orientations stratégiques 2023-2027 intitulées page 2 « renforcer la proximité »

où il est écrit : « l'assurance retraite doit se mettre en configuration de pouvoir proposer un rendez-vous à tout assuré qui en formule la demande » (...) Notre conseil ne peut rester sourd ni au désarroi des assurés, ni au droit d’alerte des personnels.

Nous le réaffirmons ce jour, il est urgent d’inverser cette politique par des recrutements de CDI en nombre, en déployant les formations utiles pour que les assurés soient reçus par des agents en nombre suffisant, et qualifiés.


(1) Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)