InFOrmation syndicale

17 JUIN À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UD --- 17 JUIN RÉUNION D'INFORMATION « ÉPARGNE SALARIALE » ANNULÉE --- 1er OCTOBRE COMMISSION ÉLARGIE À LA SALLE ESTUAIRE DE COUËRON ---- 9 AU 13 SEPTEMBRE STAGE "SANTÉ, SÉCURITÉ ET CONDITIONS DE TRAVAIL" --- 30 SEPTEMBRE AU 4 OCTOBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- 29 AU 31 OCTOBRE STAGE "CONNAÎTRE DES DROITS" --- 4 AU 8 NOVEMBRE STAGE "FONCTIONNEMENT ET COMMUNICATION DU SYNDICAT" --- 16 AU 20 DÉCEMBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- ...

21 mai 2024

Succès de la Grande soirée pour l'école avec 550 personnes réunies à Nantes

 Education nationale - Grande soirée pour l'école - Choc des savoirs

Près de 550 personnels de l'Éducation Nationale, parents d'élèves et lycéens se sont réunis dans la salle Festive Nantes Erdre, jeudi 11 avril en soirée, à l'initiative d’une large intersyndicale de l’Enseignement en Loire-Atlantique (CNT, Ferc-CGT, FNEC FP FO, FSU, Sgen-CFDT, Sud Éducation, UNSA Éducation), du Syndicat National Lycéen 44 et des parents d’élèves (FCPE 44 et groupe WhatsApp des parents d'élèves 44).

La réussite de la Grande soirée pour l'école, qui a réuni près de 550 personnes venues d’au moins 22 communes du département, démontre l'ancrage de la mobilisation contre les mesures Attal-Belloubet.

Outre la jonction inédite entre les personnels et les parents d'élèves qui s'exprime depuis le mois de mars à travers de nombreuses actions communes, la tribune signée par 34 chefs d'établissement de Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire et de Vendée contre le choc des savoirs,  est une nouveauté.

Plusieurs chefs d'établissement sont ainsi intervenus à l'occasion de la Grande soirée, parmi lesquels une élue du Bureau national d’ID-FO, principale d'un collège de Nantes, par ailleurs signataire de la tribune sus-mentionnée, qui a réaffirmé la position de son syndicat pour le retrait du « choc des savoirs ».

Les interventions de deux universitaires, ainsi que les échanges qui ont suivi, ont permis de rappeler que ce dernier s'inscrit dans une politique d'ensemble, dont le tri social, issu des « groupes de niveau » est un aspect parmi d'autres. Tout l'édifice républicain de l'école est remis en cause.

En clôture de soirée, les représentants des  différentes organisations syndicales ont pris la parole. Les deux co-secrétaires du SNL 44 ont ainsi fait le lien entre le thème de la soirée et leur refus du SNU, de l’uniforme et de Parcoursup : « la solution que nous voulons est très simple : abroger Parcoursup et refaire du bac un diplôme national permettent d’accéder aux études supérieures de notre choix ». Dès le lendemain, deux nouveaux blocus étaient organisés dans deux lycées nantais pour le retrait du « choc des savoirs ». 

Parmi ces interventions syndicales, Frédéric Martin, représentant FO du collège Allende de Rezé, très mobilisé, a mis en avant le travail de terrain, la nécessité de faire le lien entre toutes les revendications et d'oeuvrer à la mise en oeuvre d'assemblées générales, à tous les niveaux, pour impliquer un nombre toujours plus grand personnels, de parents d'élèves et de lycéens, pour avancer vers le blocage du pays par la grève : « le syndicat doit être au service du mouvement social ».

FO est ainsi partie prenante des différentes initiatives, avec en ligne de mire un objectif - ni « tenir dans la durée », ni être « endurant »  - mais bel et bien gagner.

***

Un tract sur le « choc des savoirs » commun à des parents d'élèves et des professeurs


***

SNFOLC 44 : Manifestation nationale du 25/01 en défense de l'Enseignement spécialisé

_____ __ _

- Grande soirée pour l'école : pour un choc des moyens [VIDÉO] | Grande soirée le 11 avril

Retrait du « Choc des savoirs », pour un choc des moyens et des salaires | Appel pour le 14 mai