InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Commission Administrative de l'Union Départementale le 27 novembre
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

31 janvier 2011

FO STX : POUR UNE NATIONALISATION JUSTIFIEE

S’appuyant sur les bonnes nouvelles, FO renouvelle sa revendication : Nationalisation du Chantier Naval !

En quelques semaines, deux informations importantes sont intervenues :

  • Le 24 décembre 2010 : le choix de l’offre française des BPC (Porte-hélicoptères) pour la Russie et la construction à Saint-Nazaire des 2 premiers exemplaires, dont le contrat est en cours de finalisation,
  • Le 10 Janvier 2011 : la commande ferme d’un paquebot prototype pour l’armateur allemand Hapag Lloyd.

FO se félicite de ces deux annonces positives et rassurantes pour l’avenir à court terme du Chantier Naval.

Pour FO, la commande pour Hapag Lloyd doit conduire à mettre fin aux mesures de chômage partiel encore en vigueur dans les bureaux d’études. Elle doit aussi contribuer à redonner une activité aux salariés des secteurs du montage, où la sous-charge et le chômage partiel sont encore importants.

Il y a un peu plus d’un an, FO, avec l’appui de ses instances locales et départementales, rencontrait de très nombreux élus politiques locaux, départementaux et régionaux, de tout bord, pour leur faire part de notre revendication : pour sauver le chantier naval de Saint-Nazaire et les emplois, l’Etat doit le nationaliser ou, à défaut, en devenir l’actionnaire majoritaire.

Notre action syndicale n’a pas été vaine. En effet, l’intervention de l’Etat a été déterminante pour obtenir :

  • la commande du paquebot pour MSC, livrable en mai 2012,
  • la commande du paquebot pour GNMTC, livrable en Décembre 2012,
  • l’annonce d’une prochaine commande de deux BPC pour la Russie,
  • de même, le lancement de l’investissement dans un nouveau gros portique résulte lui aussi de la décision de l’Etat de l’inscrire dans le cadre du « grand emprunt 2010 ».

Pour FO, le constat est simple : alors que le groupe coréen STX, actionnaire majoritaire, a été aux «abonnés absents», c’est l’Etat, actionnaire minoritaire, qui a joué le rôle d’un actionnaire majoritaire !

De plus, dans ces conditions, il serait totalement anormal que l’amélioration attendue des résultats économiques du chantier profite majoritairement au groupe Coréen STX !

Dès lors, pour FO, la conclusion est tout aussi simple : l’Etat doit maintenant nationaliser le Chantier Naval de Saint-Nazaire ou, à défaut, en devenir l’actionnaire majoritaire afin de garantir sa pérennité et son développement ainsi que ceux des emplois !

Pour ces raisons, FO a lancé une nouvelle série de demandes de rencontres avec les élus politiques, de tous bords pour qu’ils interviennent aussi en ce sens auprès du gouvernement.

De même, FO défendra également l’importance de la diversification, en particulier dans les énergies marines renouvelables et du rôle de l’Etat dans ce domaine.


Saint-Nazaire, le 13 Janvier 2010
___ __ _
Après 17 ans de mandat, Jean-Marc Pérez, secrétaire de la section FO de STX, vient de passer le flambeau à Nathalie Durand-Prinborgne. 

Il avait pris sa première carte à FO sitôt son embauche en septembre 1980 au chantier naval nantais Dubigeon. Muté, suite à la fermeture de ce dernier, aux Chantiers de l'Atlantique, il consacra toute son énergie à la (re) construction de FO dans la navale nazairienne.

Nathalie Durand-Prinborgne se syndiqua pour la première fois en 2005, et opta alors pour la CFE-CGC. 2 ans plus tard, elle quittait la CGC pour FO, dont elle devint une militante aussi active qu'appréciée.
___ __ _
Lire aussi : RENCONTRE AVEC LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AU CHANTIER NAVAL le 25 janvier 2011