InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap (le 5 décembre 2017) Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

06 février 2015

Conclusion du discours de Mailly, lors du Meeting du 16 décembre 2014


Conclusion du discours prononcé par Jean-Claude Mailly le 16 décembre 2014 + photos des camarades de Loire Atlantique
Voir aussi :
- Discours intégral de Jean Claude Mailly
Les vidéos de militants FO de Loire Atlantique


(...) Aujourd’hui 16 décembre 2014, au nom de Force Ouvrière, j’adresse un avertissement au gouvernement. La politique économique menée est éloignée des besoins et attentes des salariés actifs, chômeurs ou retraités.
Les revendications sont connues mais non entendues.

Il arrive un moment où la démocratie peut être en danger. Nous ne sommes pas devins, nous sommes réalistes.


Si nous en sommes conscients, d’autres le sont, au plus haut niveau.
La seule question qu’il faut alors se poser, en France comme ailleurs : c’est pourquoi continuent-ils cette politique économique, démocratiquement mortifère ?

Dire les choses et faire ce que l’on dit est notre règle à Force Ouvrière.
Pour une confédération fondamentalement libre, indépendante, attachée aux valeurs républicaines et à la démocratie, la responsabilité est de dire stop. Ce que les femmes et les hommes font, ils peuvent aussi le défaire et faire autre chose.


Si cet avertissement au gouvernement comme au Medef n’est pas entendu, nous n’en resterons pas là.

Aujourd’hui 16 décembre 2014 c’est une étape dans la construction du rapport de forces.


Nous n’excluons rien pour les semaines et les mois à venir, et notre congrès confédéral sera un moment important.

De l’avertissement à la préparation d’une journée de grève interprofessionnelle il n’y a qu’un pas.

Si nécessaire, nous sommes prêts à la préparer, dans l’action commune si possible.


Vive la liberté !
Vive l’indépendance !
Vive la république sociale !
Vive Force Ouvrière !