InFOrmation syndicale

VACANCES "FO44.ORG" DU 15 JUILLET AU 1er SEPTEMBRE 2017

17 janvier 2017

NAO 2017 : FO obtient une augmentation générale de 1,6 % chez Manitou

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) 2017 viennent de s’achever à Manitou. Elles se sont déroulées dans un contexte tendu, lié à la volonté de la direction de remettre en cause l’accord sur l’aménagement du temps de travail signé en 2013 par FO et CGT.  A l’issue des trois réunions de discussions, lors desquelles 50 élus et représentants syndicaux - dont 20 de FO auxquels il faut ajouter Michel Le Roc’h en sa qualité de secrétaire général de l’Union départementale - faisaient face à la représentation patronale, un accord a été trouvé. Ce dernier prévoit notamment une augmentation générale des salaires de 1,6 % et le remplacement par des CDI de tous les départs de salariés en Production. A l’issue de la troisième et ultime réunion de négociation, qui s’est déroulée le 28 novembre dernier, la section FO de Manitou a réuni ses syndiqués et ses sympathisants en assemblée générale. A une forte majorité, celle-ci l’a mandatée pour signer l’accord. Chose faite le 5 décembre dernier.
A l’issue de la troisième réunion de négociation du 28 novembre dernier, la section FO de Manitou a rendu compte devant ses syndiqués et sympathisants des résultats obtenus et de sa position.
Lors de ces NAO 2017, la délégation Force ouvrière s’est principalement concentrée sur deux sujets :
  1. Les augmentations générales (AG), car celles-ci sont toujours pour FO l’élément central des négociations.
  2. L’aménagement du temps de travail (ATT), car la Direction en a fait une priorité forte au niveau de la production.

Temps de travail, heures supplémentaires, 13e mois...Les attaques de la Direction
Depuis plusieurs mois, la Direction a engagé des discussions spécifiques sur le temps de travail, avec la volonté de renégocier l’essentiel de l’accord de 2013 sur l’ATT, signé par FO et CGT.

La Direction dit vouloir gagner en « agilité », - c’est-à-dire accroître la flexibilité des salariés. Elle a émis le souhait d’en finir avec l’ATT, qui garantit des jours de repos individuels (JRI) aux salariés et des jours de repos collectifs (JRC) à la discrétion de la Direction.
En lieu et place de ces acquis, la Direction veut mettre en oeuvre une pure modulation du temps de travail, en fonction de «périodes basses» (2jours/semaine) et de «périodes hautes» (6jours/semaine). Elle souhaite également supprimer totalement les RTT et mettre en place un volant d’heures supplémentaires à hauteur du plafond légal de 220 heures, au lieu des 50 heures actuelles.

La direction a par ailleurs souhaité supprimer la possibilité de transformer le 13ème mois en jours de congés supplémentaires.

Face à ces demandes très conséquentes, la délégation FO a demandé à la Direction de reporter ces discussions sur l’ATT à 2017, afin de ne pas « polluer » les NAO.

Malheureusement, le climat général et les discours ambiants étant à la remise en cause des droits des salariés, la Direction de Manitou n’a pas résisté à l’opportunité de dégrader, dès cette année, l’aménagement du temps de travail des salariés de Manitou.

Cinq suspensions de séances et un accord pour +1,6 % d’AG
Après cinq suspensions de séance, émaillées de plusieurs propositions et contre-propositions, les discussions ont finalement abouti aux avancées suivantes pour les salariés:
Concernant l’aménagement du temps de travail, la Direction  a demandé les contreparties suivantes :
- Heures supplémentaires: Augmentation du volant d’heures supplémentaires à 120 heures dès 2017.
- Aménagement du temps de travail: La Direction engagera en 2017 des négociations pour rediscuter d’une nouvelle organisation du temps de travail.
- 13ème mois transformé en jours : A partir de 2017, les jours de congés liés au 13ème mois qui n’auront pas été consommés sur l’année, seront payés à la fin de cette même année.

L’assemblée générale mandate FO pour la signature
La section FO de Manitou a présenté tous ces éléments à ses syndiqués et ses sympathisants, lors d’une assemblée générale le mardi 29 novembre dernier.

Après discussions et par une forte majorité, l’assemblée générale a mandaté la délégation FO pour la signature de l’accord 2017.