InFOrmation syndicale

22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 27 MAI À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE --- 27 MAI ASSEMBLÉE GÉNÉRALE AUDACE --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- 6 JUIN DE 9H15 À 11H15 RÉUNION D'INFORMATION « COMMENT DÉCRYPTER LES COMPTES DE RÉSULTAT EN COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : PASSER DES CHIFFRES À L’ACTION » --- 17 JUIN DE 14H15 À 16H30 RÉUNION D'INFORMATION « ÉPARGNE SALARIALE » --- ...

19 janvier 2009

"WELCOME TO THE PLEASURE PÔLE" (EMPLOI)


Interview de Stéphane Joncour (ex ANPE) et Fabien Milon (ex Assedic) secrétaires régionaux de FO-Pôle Emploi

- L'Ouest Syndicaliste: L'accompagnement des contre-réformes paraît plus que jamais le credo de la CFDT. Contre les chômeurs, elle signe une convention d'assurance-chômage qui réduit la durée d'indemnisation.

Contre les revendications du personnel de Pôle Emploi, elle avait auparavant signé des accords plus qu'au rabais.

Stéphane Joncour : Juste avant la trêve des confiseurs, la CFDT, mais aussi la CFTC et la CFE-CGC ont signé 3 accords à
Pôle Emploi, les 18, 22 et 23 décembre. Le premier avalise une procédure qui, en fin de parcours, intègre les organisations syndicales à une décision éventuelle de licenciement. Et les deux autres accords, dans certaines de leurs dispositions, remettent en cause ce qui avait été acquis par Force Ouvrière en novembre dernier dans le cadre de la négociation de 18 mois prévue pour la mise en place d'une future convention collective spécifique à Pôle Emploi.

FO avait arraché le principe d'une intégration, dans la future convention collective, du "meilleur des deux" existant dans les statuts des agents de l'ANPE d'une part et dans la convention du Régime d'Assurance Chômage d'autre part. Les signatures CFDT, CFTC et CGC détricotent "le meilleur des deux".- L'Ouest Syndicaliste : En novembre, les choses paraissaient pourtant bien parties...

Fabien Milon : Mais depuis des pierres d'achoppement ont surgi.

Le premier contentieux apparu concerne l'information et la consultation légales des instances représentatives du personnel. Les directions, nationale et à fortiori régionales, étaient incapables de nous indiquer avec précision, et au préalable, les conséquences de la mise en oeuvre de la loi sur les personnels et sur les conditions de leur transfert dans Pôle Emploi.

Du coup, après une saisine du Conseil d'Etat (qui nous a déboutés), nous sommes dans une situation invraisemblable : la loi de fusion s'applique en piétinant les prérogatives des instances du personnel en matière d'organisation du travail et de respect des droits des agents.

La seconde (très) grosse pierre d'achoppement, c'est les salaires. Pour 2008, les ex-agents (publics) de l'ANPE ont obtenu 0,8% d'augmentation, et les ex-agents (privés) de l'UNEDIC... 0 % !

- L'Ouest Syndicaliste: D'où votre grève du 5 janvier ?

Stéphane Joncour : La justification donnée à la date du 5 janvier pour l'appel à la grève était le fait que ce jour là était celui de la mise en place officielle de Pôle Emploi. Mais choisir cette date n'a pas été forcément très judicieux, car c'était le jour de rentrée après les fêtes du Nouvel An ; et cela a handicapé une préparation sérieuse de la mobilisation.

Ceci dit dans les Pays-de-Loire le tiers du personnel était en grève, et davantage encore dans le bassin nantais. Ce malgré la défection nationale de la CFDT, de la CGC et de la CFTC ex-ASSEDIC (la CFTC ex-ANPE étant au contraire avec nous).

- L'Ouest Syndicaliste : Vos perspectives ?

Fabien Milon : Les discussions nationales se poursuivent. Le 13 janvier une commission paritaire doit négocier les salaires (2009 et rattrapage de 2008) pour les agents de droit privé. Le 23 janvier se tiendra une réunion de négociation de la nouvelle convention collective.

Le 29 janvier, c'est bien sûr la grève interprofessionnelle. Nous ferons tout pour que le mot d'ordre de la Confédération, "bloquer le pays", se traduise dans les faits.

(Et quelques jours plus tard, le 5 février, se tiendra à Nantes la seconde assemblée générale régionale des Personnels de Pôle Emploi...)


Paru dans L'Ouest-Syndicaliste 549