InFOrmation syndicale

22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 27 MAI À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE --- 27 MAI ASSEMBLÉE GÉNÉRALE AUDACE --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- 6 JUIN DE 9H15 À 11H15 RÉUNION D'INFORMATION « COMMENT DÉCRYPTER LES COMPTES DE RÉSULTAT EN COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : PASSER DES CHIFFRES À L’ACTION » --- 17 JUIN DE 14H15 À 16H30 RÉUNION D'INFORMATION « ÉPARGNE SALARIALE » --- ...

21 novembre 2009

MONTÉE DE LAIT À ANCENIS


61,8% en CE et 70,5% en DP à la laiterie d'Ancenis


Forte du prélèvement automatique des cotisations syndicales sur les salaires par la direction, la CFDT bénéficia des décennies durant d'un monopole syndical de fait à la Coopérative Agricole de la Nöelle-Ancenis. (la CANA).

Ce jusqu'en 1999, où suite à un accord 35 heures... avec baisse des salaires, les cartes CFDT volèrent, avec constitution d'une section FO dans la foulée par d'ex-militants CFDT écoeurés.

Déstabilisée par l'hémorragie militante, la CFDT parvint néanmoins à préserver une majorité, de plus en plus fragile, de suffrages aux élections professionnelles jusqu'en 2005.

Ensuite, devenue majoritaire, FO n'a cessé de supplanter toujours plus nettement la CFDT, s'adjugeant 56,7% en CE et 62,57%.

Mais une restructuration économique de grande envergure est intervenue depuis mars, provoquant de nouvelles élections, qui ont eu lieu le 15 octobre dernier.

En effet trois grosses coopératives de l'Ouest, Terrana (ex-CANA), Coopagri-Bretagne, et Even, ont décidé de mettre en commun la totalité de leurs activités laitières en constituant une Unité Economique et Sociale (UES), dénommée Laïta, dont dépendent désormais presque 2000 salariés.

Cette restructuration dans l'UES Laïta a été menée au pas de charge. Et le scrutin de désignation des nouveaux représentants du personnel de même, la précipitation de l'échéance électorale ayant pour objet d'empêcher le syndicalisme indépendant, uniquement implanté à Ancenis (460 salariés) et dans un petit établissement brestois, d'avoir le temps de faire tache d'huileau sein de l'UES. L'espoir étant même que, noyées dans la masse des 2000 salariés de l'UES et de ses 15 entités économiques (où domine la CFDT), les implantations ancenienne et brestoise de FO ne permettent pas au syndicalisme indépendant de franchir la barre des 10% instituée par la liberticide loi du 20 août 2008.

Mais la direction de Laïta a été privée de boire du petit lait, à fortiori de sabrer le champagne : avec 16 voix sur Brest et 147 sur Ancenis (aucune dans les autres établissements), FO a obtenu 13,32% des voix à l'élection du CE de l'UES.

Au Val d'Ancenis même, tout juste 6 mois après le précédent scrutin de mars 2009, FO a fait, comme on dit familièrement, "un carton" : 61,76% en CE, et... 70,52% en DP.

Une remarquable façon de marquer le dixième anniversaire du syndicat. Et un beau tremplin pour poursuivre, avec la toute nouvelle section FO de la laiterie de Saint-Père-en-Retz (cf. ci-dessous), la percée de Force Ouvrière dans ce secteur économique jadis chasse gardée de la CFDT.