InFOrmation syndicale

22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 27 MAI À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE --- 27 MAI ASSEMBLÉE GÉNÉRALE AUDACE --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- 6 JUIN DE 9H15 À 11H15 RÉUNION D'INFORMATION « COMMENT DÉCRYPTER LES COMPTES DE RÉSULTAT EN COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : PASSER DES CHIFFRES À L’ACTION » --- 17 JUIN DE 14H15 À 16H30 RÉUNION D'INFORMATION « ÉPARGNE SALARIALE » --- ...

24 mars 2010

FO BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS EN A.G.


Interview de
Laurent Pelloquin, secrétaire du syndicat FO-BTP 44 - Paru dans l'Ouest Syndicaliste 569

- L'Ouest Syndicaliste: FO-BTP-44 a tenu son AG annuelle le 11 mars dernier. Quels en ont été les points marquants ?

Laurent Pelloquin : Notre AG s'est tenue en présence de notre secrétaire fédéral national Frank Serra, de notre vieux camarade Marcel Hupel qui, il y a une trentaine d'années de cela, dirigea notre fédération et la marqua de son empreinte, ainsi que de Gilles Boulard, notre secrétaire régional et de Patrick Hébert, secrétaire de l'UD-FO.

Depuis ses origines notre fédération regroupe, autour du bâtiment et travaux publics une assez grande diversité professionnelle, jusqu'au papier carton par exemple.

Avec les mutations technologiques qui vont s'accélérant, et aussi les fusions-acquisitions d'entreprises investissant simultanément sur plusieurs créneaux économiques, il en résulte de nouveaux brassages entre les secteurs professionnels couverts par notre fédération syndicale.

D'autant que ces restructurations d'entreprises impliquent un melting-pot de PME locales et régionales, mais aussi de multinationales qui scindent leurs activités en filiales, et ces dernières en directions régionales maillant tout ou partie du territoire de l'Hexagone.

Spie, par exemple, dont le siège régional est à St-Herblain et qui emploie un millier de salariés en Pays-de-Loire, est une multinationale française du BTP comptant 400 implantations dans 30 pays et employant au total quelque 30 000 salariés. Elle s'est diversifiée entre autres dans les installations électriques lourdes, les télécommunications, et l'enfouissement des réseaux.

Personnellement, je suis salarié du groupe Jallais, une entreprise du bâtiment nantais au départ, dont 70% de l'activité est aujourd'hui la sous-traitance de pièces mécaniques pour Airbus.

La section FO de Jallais relève toujours de FO BTP 44 ; mais la bataille prioritaire de l'heure pour nous est devenue l'état des lieux et l'action commune avec tous les syndicats FO de la sous-traitance aéronautique, qu'ils relèvent de la métallurgie, de la manutention ou du nettoyage.

D'où l'intérêt de nos AG annuelles en présence de représentants de notre fédération nationale et de l'UD. Elles sont une nécessité pour croiser les informations nationales et locales sur tous ces changements qui se bousculent et auxquels nous sommes confrontés pour l'action syndicale quotidienne.

- L'O.S. : Que devient dans ce contexte la bataille revendicative, notamment concernant la feuille de paye ?

L. Pelloquin : Les temps changent, une réalité demeure: l'obstination patronale à maintenir le plus bas possible le "coût du travail".

Dernier exemple en date : Une réunion paritaire régionale sur les salaires a eu lieu le 1er décembre 2009. Nous revendiquions 3% d'augmentation. Les patrons nous proposaient... 0% comme base de négociation. Finalement, il a fallu une nouvelle réunion paritaire à Angers, le 15 janvier 2010, pour arracher 1,2% de revalorisation salariale.

Dans les agences locales de grands groupes comme Spie, il ne faut pas croire non plus que les choses soient faciles. Ainsi nos camarades de l'agence vendéenne de Challans ont dû en passer par 5 jours de grève le mois dernier pour obtenir, selon les catégories, de 0,5 à 6,28% d'augmentation, et pour les salaires les plus élevés une prime de 250 euros

- L'O.S. : Un mot de conclusion ?

L. Pelloquin : Renforcer les implantations syndicales FO est plus que jamais indispensable.

Pour défendre les intérêts collectifs et particuliers des salariés dans les entreprises, bien sûr.

Mais aussi, je pense à la sous-traitance Airbus, pour mettre en place, au niveau de FO, une coordination syndicale efficace couvrant l'ensemble des boîtes concernées. Seule la force syndicale pourra faire échec à l'externalisation.

La force syndicale de FO fait d'ailleurs son chemin : aux récentes élections de 2009 à Spie Ouest/Centre, FO est passé de 14 à 25 élus DP/CE .