InFOrmation syndicale

15 AVRIL À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE --- 15 AU 19 AVRIL STAGE "COMITÉ SOCIAL ET ÉCONOMIQUE" --- 22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- ...

01 juillet 2010

FMGC : 8 HEURES DE GREVE VICTORIEUSE


Lors des négociations salariales 2010-2011à la Fonderie de Châteaubriant et sa filiale Euro-Mécanique, l'intersyndicale FO-CGT avança comme revendication principale une augmentation générale des salaires de 3% pour tous.


La direction proposait de son côté de s'en tenir à :
  1. une revalorisation des primes de panier et d'équipe, ce qui représentait une augmentation de 1,4% pour 193 salariés sur les 260 de l'effectif,
  2. un rattrapage des bas salaires de femmes de 2%.
  3. Par ailleurs elle fit valoir que les personnels avaient déjà obtenu en avril une prime de douche d'un montant égal à un quart d'heure de salaire brut, ce qui représentait une augmentation de 2%.
Prenant acte ce ces propositions patronales, FO et la CGT demandèrent à la direction d'ajouter à ses propositions 1,6% d'augmentation générale, ce qui avec la revalorisation de 1,4% des primes de panier et d'équipe, donnerait au total 3% d'augmentation pour 2010-2011.

La direction fit immédiatement savoir qu'il était hors de question pour elle de satisfaire une telle revendication ; et elle campa sur son refus obstiné tout au long des trois réunions de négociation qui eurent lieu pour trouver un improbable accord.

Du coup, à l'issue de la troisième rencontre infructueuse avec la direction le mardi 2 juin, l'intersyndicale FO-CGT décida la convocation d'une assemblée générale du personnel pour le vendredi 4 juin .

Sur proposition initiale de FO, acceptée par la CGT, l'intersyndicale y invita les personnels à voter la grève reconductible à compter du lundi 7 juin, jusqu'à satisfaction des revendications.
Et le matin du lundi 7 juin, pas moins de 95 % du personnel des ateliers était en grève. Du jamais vu depuis 10 ans !

8 heures de grève auront finalement suffi pour faire céder la direction. En position de force, FO et la CGT, à l'issue d'une âpre négociation, obtinrent la signature d'un compromis sur les bases suivantes :

1 - pour les ouvriers ateliers :
  • 2,5 % d'augmentation avec un plancher de 35 € pour les personnels au coefficient 155,
  • 2,3% avec un plancher de 35€ pour les coeff 170,
  • 2,1% avec un mini de 35€ pour les coeff 190,
2 - pour le reste du personnel :
  • une augmentation de 1,6% avec un plafond de 50€.
3 - pour les 25 femmes en atelier :
  • maintien du rattrapage de 2% des salaires ateliers,
ce qui leur fait en tout 4,5 % d'augmentation générale.