InFOrmation syndicale

17 JUIN À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UD --- 17 JUIN RÉUNION D'INFORMATION « ÉPARGNE SALARIALE » ANNULÉE --- 1er OCTOBRE COMMISSION ÉLARGIE À LA SALLE ESTUAIRE DE COUËRON ---- 9 AU 13 SEPTEMBRE STAGE "SANTÉ, SÉCURITÉ ET CONDITIONS DE TRAVAIL" --- 30 SEPTEMBRE AU 4 OCTOBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- 29 AU 31 OCTOBRE STAGE "CONNAÎTRE DES DROITS" --- 4 AU 8 NOVEMBRE STAGE "FONCTIONNEMENT ET COMMUNICATION DU SYNDICAT" --- 16 AU 20 DÉCEMBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- ...

10 septembre 2010

50.000 EUROS POUR HARCELEMENT ET LICENCIEMENT SANS CAUSE SERIEUSE


Une nouvelle victoire prud'homale sonnante et trébuchante à mettre à l'actif de nos camarades du service juridique de l'Union Départementale FO

Par un jugement en date du 22 juillet dernier, le tribunal des prud'hommes de Nantes a condamné le Comité des fêtes de Nantes à verser à l'une de ses anciennes salariées, Jacqueline Lancien, 50 ooo euros pour licenciement «sans cause réelle ni sérieuse» et «préjudice moral résultant du harcèlement et du caractère vexatoire du licenciement».

Salariée du comité des fêtes depuis 5 ans, Jacqueline Lancien avait subi (comme d'autres salariés du comité d'ailleurs) un harcèlement quasi permanent de la part de sa hiérarchie. Elle avait entre autres été affectée à des tâches physiquement incompatibles avec son état de santé, avant de se voir, en mars 2009, licenciée sans préavis ni indemnité pour «insubordination». 
Pour faire prévaloir ses droits et obtenir réparation, elle avait alors demandé à FO de défendre sa cause auprès de la juridiction prud'homale. Notre camarade Jeanine Méacci se chargea du "montage" le dossier et des plaidoiries. Pertinents, ses arguments ont "fait mouche" auprès des juges.
La nouvelle Présidente du comité des fêtes, qui n'était pas en fonction lors du licenciement abusif, a d'ailleurs reconnu le bien-fondé du jugement, et décidé de procéder à l'indemnisation de l'ex-salariée.