InFOrmation syndicale

DU LUNDI 18 AU VENDREDI 22 JUIN STAGE CE/CSE - LUNDI 25 JUIN À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - JEUDI 28 JUIN JOURNÉE DE REVENDICATIONS ET DE MOBILISATIONS - VENDREDI 5 OCTOBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE AVEC PASCAL PAVAGEAU - ...

25 octobre 2010

EDF UP CORDEMAIS : LE COMBAT CONTINUE

Depuis le 12 octobre, le mouvement contre le plan SARKOZY sur les retraites n’a cessé de prendre de l’ampleur dans tout le pays et aussi dans notre département. Des secteurs comme les municipaux de Nantes, de Saint-Nazaire, de Blain, les impôts, la CARSAT (ex CRAM), les Chantiers de Saint-Nazaire STX, SYSTEME U, les enseignants, pour ne citer que ceux-ci ont rejoint les secteurs déjà en grève reconductible, comme les Raffineries et la Centrale de Cordemais.

Les organisations syndicales CGT et FORCE OUVRIERE, réunis avec le personnel statutaire et prestataire de la Centrale EDF de Cordemais ont monté d’un cran leur mobilisation dès mercredi 20 octobre, à l’annonce des premières opérations policières dans les raffineries et notamment celle de Donges. L’assemblée générale, regroupant 400 salariés a décidé immédiatement de bloquer le site, en ne laissant rentrer personne, mis à part les salariés astreints et les exploitants.

Les assemblées générales quotidiennes ont permis de discuter et d’évaluer la situation. Depuis le 20 octobre 2010, l’assemblée générale, chaque jour, a décidé le blocage, en lien avec les exploitants des tranches qui sont en grève reconductible, depuis le 12 octobre 2010, en maîtrisant la charge.

Nous informons le personnel gréviste qu’une caisse de solidarité a été mise en place, afin de les aider le plus rapidement possible.

Aujourd’hui, Rien n’est joué, la victoire contre le CPE en 2006 démontre que même une loi votée peut être défaite ou abandonnée grâce à la mobilisation et au rapport de force imposé par les travailleurs.

Contact : Christophe SEY -  fo-up-cordemais@edf.fr