InFOrmation syndicale

9 AU 13 SEPTEMBRE STAGE "SANTÉ, SÉCURITÉ ET CONDITIONS DE TRAVAIL" --- 30 SEPTEMBRE AU 4 OCTOBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- 1er OCTOBRE COMMISSION ÉLARGIE À LA SALLE ESTUAIRE DE COUËRON ---- 29 AU 31 OCTOBRE STAGE "CONNAÎTRE DES DROITS" --- 4 AU 8 NOVEMBRE STAGE "FONCTIONNEMENT ET COMMUNICATION DU SYNDICAT" --- 16 AU 20 DÉCEMBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- ...

26 octobre 2010

QUOI QU'EN DISE LE GOUVERNEMENT, LE MOUVEMENT CONTINUE

La mobilisation des salariés, des étudiants, fait peur au gouvernement.
Du coup, la machine s'emballe et sous pression du chef de l'Etat, la loi pourrait être promulgué dès le 15 novembre.



Concernant les raffineries :
Même si des raffineries ont voté la reprise du travail, les salariés grévistes restent, dans leur ensemble, déterminés.
Sur les ondes d'Europe 1, Jean-claude MAILLY, secrétaire de Force Ouvrière, indique que le mouvement ne s'essouffle pas pour autant, tout en dénonçant le recours aux réquisitions de salariés en grève qui n'est pas acceptable. (une première depuis 1963)

Concernant la grève des éboueurs (à Marseille):

La grève n'est que "suspendue".
FO, syndicat majoritaire des Territoriaux, propose une "pause sanitaire". 


De son coté, la ministre de l'économie, Christine LAGARDE, informe que la grève coûte entre 200 et 400 millions d'euros/jour, quant au porte-parole de l'UMP, Frédéric LEFEBVRE, il se dit inquiet face aux actes de radicalisation dans le conflit des retraites, actes qui selon lui mettraient en cause le fonctionnement de notre économie.

Mais en fait, si le gouvernement était vraiment soucieux de l'économie de notre pays, il arrêterait là les frais. Il écouterait ses citoyens* et notre si cher président ne promulguerait certainement pas de loi injuste**.... Mais là, sans doute sommes nous en pleine science-fiction.

* à plus de 70% contre la réforme des retraites
** pour rappel, le CPE, voté en son temps, n'a dans les faits jamais été promulgué