InFOrmation syndicale

VENDREDI 5 OCTOBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE AVEC PASCAL PAVAGEAU - ...

Vacances du Blog FO44.ORG du lundi 23 juillet au jeudi 13 septembre 2018.

25 avril 2011

INTERVENTION FO-CGT-CFDT AU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE L'HOPITAL DE ST-NAZAIRE

La manifestation au conseil de surveillance a été un succès. Le Maire est sorti du conseil suivi du directeur et des autres membres...Les organisations syndicales ont occupé les lieux pendant près de deux heures....

Une forte mobilisation des médecins étaient présents. Tous ont contesté la baisse d'activité..Le directeur s'est trouvé déstabilisé, n'ayant aucun chiffre concret sur la baisse d'activité. Quant au maire, il dénonce effectivement le Cref mais se félicite du choix du bail emphytéotique pour la Cité Sanitaire... [article de presse: Interview de Joël BATTEUX, maire et président du conseil de surveillance]
____ __ _


Intervention au Conseil de Surveillance du 22 avril 2011
Les organisations syndicales CFDT CGT FO et les personnels médicaux et non-médicaux de l’hôpital s’opposent totalement aux mesures d’économies proposées dans le cadre du Contrat de Retour à l’Equilibre Financier présenté par la Direction à la demande de l’ARS. Nous nous sommes déjà mobilisés le 11 mars devant la direction de l’hôpital, avons manifesté notre mécontentement le 7 avril avec le soutien des usagers dans les rues de St Nazaire, le 14 avril devant l’ARS à Nantes, et aujourd’hui nous manifestons à ce conseil de surveillance.
Les organisations syndicales CFDT, CGT et FO ont également exprimé leur total désaccord sur ce CREF lors des CTE du 23 mars et du 20 avril.
Les organisations syndicales CFDT, CGT et FO et les personnels trouvent fortement injustes les mesures déjà mises en application par la Direction.
Nous tenons à rappeler que pour ce qui est de la Fonction Publique Hospitalière, la Loi Hôpital Patient Santé Territoire dite Loi Bachelot et les restructurations hospitalières n’ont de cesse de faire la démonstration de
l’inefficacité du service public hospitalier pour mieux le détruire.
NON, Mesdames et Messieurs, ce n’est pas aux personnels de payer le déficit engendré par une pseudo-baisse d’activités ou par le financement de la Cité sanitaire.
Comment accepter, au moment même où le gouvernement annonce le gel de nos salaires, les mesures visant à supprimer les bonifications d’avancement d’échelon et comment accepter les pénalisations de nos collègues en mettant
un frein à leur déroulement de carrière et en causant un impact financier pour le départ en retraite qui les pénalisera à vie !!
NON, Mesdames et Messieurs, ce n’est pas au personnel de devoir à nouveau faire des efforts alors que partout les conditions de travail se dégradent : les personnels soignants sont exténués dans de nombreux
secteurs (gériatrie, petites unités de personnes âgées, urgences,…) les secrétaires se font agresser verbalement car les délais de rendez-vous sont trop longs, tous les services sont touchés et connaissent des conditions de travail difficiles...
NON, Mesdames et Messieurs, ce n’est pas aux personnels de subir les économies de bout de chandelles faites sur le matériel qui manque déjà cruellement dans certains services.
NON, Mesdames et Messieurs, ce n’est pas aux personnels et aux patients de subir la baisse des capacités d’hospitalisation, liée au rapatriement des 14 lits de gériatrie de Guérande et au gel des 6 lits de neurologie, alors qu’en même temps les places manquent régulièrement pour hospitaliser les patients : 3 personnes dans une chambre à 2, 2 patients dans une chambre seule, des patients allongés sur des brancards aux urgences pendant des heures ( service où les personnels sont en grève depuis 11 semaines)… Ce n’est plus acceptable !
NON, Mesdames et Messieurs, ce n’est pas aux médecins de devoir réduire leur effectif de praticiens et d’internes alors que la Direction souhaite plus d’activités !
Les organisations syndicales CFDT CGT et FO et les personnels médicaux et non-médicaux refusent la mise en place d’un plan de redressement et de modernisation, véritable plan social, lié à un déficit construit de
toute pièce, alors que l’activité de l’hôpital reste soutenue avec des taux d’hospitalisation de 97% ; Le constat que les organisations syndicales, les médecins et les personnels font est qu’il y a une activité toujours très forte
dans les services. Comment pourrions faire plus alors que les services sont très souvent pleins ? Comment pourrions-nous faire plus de consultations alors que les délais d’attente sont déjà souvent de plus de deux mois ?
Mesdames et Messieurs les conseillers, l’heure n’est plus au simple soutien des personnels mais de participer au combat contre ce contrat de retour à l’équilibre injuste et qui est une nouvelle attaque contre le service public.
Les organisations syndicales CFDT, CGT et FO, les médecins, le personnel vous engagent à exiger le retrait de ce plan d’économie.
___ __ _
Contact : Rachèle