InFOrmation syndicale

LE BLOG FO44 SERA EN VACANCES DU 26 OCTOBRE AU 2 NOVEMBRE -- LUNDI 2 NOVEMBRE À 9H15 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- DU LUNDI 5 AU VENDREDI 6 NOVEMBRE STAGE "CSE" -- ...

10 octobre 2011

GREVE DU 11 OCTOBRE : E-MAIL DE LA FSU-44 ET REPONSE DE L'UD-FO44

Vous trouverez ci-dessous la position de la FSU44, ainsi que notre réponse à toutes les organisations syndicales



La FSU de Loire Atlantique considère que la situation sociale et économique nécessite la mobilisation de l'ensemble des salariés, retraités et privés d'emploi. La détermination des personnels de l'éducation et des parents le 27 septembre a prouvé qu'il est possible de construire un mouvement d'ampleur. Les réponses aux attaques contre les services publics, l'emploi, les salaires ne peuvent être dissociées des mesures d'austérité, dans le plan anti-crise annoncé par le gouvernement.
Vouloir faire payer aux salariés la crise financière et spéculative, au nom de la lutte contre les déficits publics, est une arnaque sociale !
Dans ce contexte, un positionnement syndical offensif est indispensable : il doit se traduire par un appel clair à la grève.
Dans le cadre du préavis de grève national, déposé pour le 11 octobre, la FSU de Loire Atlantique appelle l'ensemble des salariés relevant de ses secteurs, à la grève et à participer aux rassemblements de Nantes, St Nazaire, Ancenis et Châteaubriant.
Didier Hude et Céline Pella, pour le Conseil Départemental de la FSU44 (voté à l'unanimité)
___ __ _
Nous partageons  la position du Conseil Départemental de la FSU 44 quand elle précise que "Vouloir faire payer aux salariés la crise financière et spéculative, au nom de la lutte contre les déficits publics, est une arnaque sociale !".

Cette position est contradictoire avec l'appel départemental à la journée d'action du 11 octobre qui se prononce pour la maîtrise des déficits.

Lors de la réunion intersyndicale du 14 septembre dernier, nous avions précisé que nous étions favorables à l'action commune par la grève sur des objectifs revendicatifs communs. Nous avions proposé l'adoption d'une plateforme commune qui tourne le dos à la déclaration intersyndicale du 18 août dernier (maîtrise des déficits publics) et qui se prononce pour l'abandon de la RGPP, l'annulation de toutes les suppressions de postes, l'abrogation des lois Fillon sur les retraites et l'augmentation générale des salaires, pensions et minima sociaux.

Notre proposition tient toujours. Contre les mesures d'austérité imposées par la Troïka, actuelles et à venir (elles risquent d'être inouïes), il nous faudra bien préparer une mobilisation à la hauteur des attaques, sur des bases revendicatives claires et non confuses. La proposition d'une grève interprofessionnelle de notre confédération, au moment du conflit des retraites, reste bien entendu d'actualité.

Oui, nous sommes pour l'action commune pour gagner, contre les journées d'action à répétition et sans principe qui épuisent les salariés et donnent les coudées franches au gouvernement et au patronat.

Salutations syndicalistes 

Michel LE ROC'H, Secrétaire Adjoint de l'UD CGT-FORCE OUVRIERE de Loire Atlantique