InFOrmation syndicale

LUNDI 10 DÉCEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - DU LUNDI 17 AU VENDREDI 21 DÉCEMBRE FORMATION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - ...

L'AGENDA 2019 EST DISPONIBLE ! ...à commander.

10 juillet 2012

UN "CONSEIL SYNDICAL" DES MUNICIPAUX NANTAIS ET DE NANTES/MÉTROPOLE TRÈS DÉTERMINÉ

Le Conseil syndical FO des personnels de la ville de Nantes et de Nantes-Métropole s'est tenu le 19 juin dernier. Une réunion particulièrement bien suivie : on comptait une soixantaine de représentants des divers services où FO est implantée.

L'occasion pour le syndicat de faire le point sur les dossiers revendicatifs aboutis (par la négociation et/ou la grève), .. et ceux aussi pour lesquels il reste à arracher satisfaction, et qui concentrent aujourd'hui la vigilance du syndicat.

Mais chez les territoriaux, comme chez les hospitaliers, l'horizon revendicatif est à la fois local et national... D'autant que le ciel est chargé des bien inquiétants nuages de l'euro-austérité, porteurs de nouvelles attaques contre le pouvoir d'achat et les retraites des fonctionnaires, de précarisation accrue, et de destruction des services publics républicains.

D'où l'invitation au conseil syndical d'Yves Kottelat, membre du secrétariat de la fédération des services publics et de santé, qui fit le point sur les sujets qui risquent bientôt de fâcher, une fois dissipé le clair-obscur actuel des intentions du nouveau gouvernement.


Questions à Sylvie Daguin, secrétaire du syndicat

- L'Ouest Syndicaliste : A l'heure où Nantes change de maire, et Nantes-Métropole de président, qu'en est-il du cahier revendicatif FO ? Tant au niveau des acquis substantiels arrachés au cours de ces derniers mois et années, qu'au niveau de vos exigences, anciennes ou nouvelles, restant à satisfaire ?
Sylvie Daguin : Jean Marc Ayrault, avant qu'il ne soit Premier ministre et démissionne de son mandat de Maire et de Président de Nantes Métropole, et d'être remplacé dans ces fonctions par Patrick Rimbert d'une part, et Gilles Rétière de l'autre, avait pris un certain nombre d'engagements avec notre organisation syndicale. Par rapport à ces engagements, nous venons d’obtenir satisfaction :
- à la Ville de Nantes :
sur la revalorisation de 20 % de la prime d’extérieur des ASVP, et sur l’octroi d’un régime indemnitaire fonction pour les électrotechniciens des piscines à hauteur de 74,48 bruts/mois,
- à Nantes-Métropole :
sur l’octroi d’une prime de 36 € bruts par mois sur 11 mois pour nos collègues de l’accueil d’urgence BATI (ex-ateliers municipaux).
La question de l’harmonisation du régime indemnitaire fonction entre la Ville de Nantes et Nantes Métropole, et entre les différentes filières, reste posée. Nous ne manquerons pas de la soulever auprès deux successeurs de Jean-Marc Ayrault.
Nous avons actuellement en cours des combats à Nantes-Métropole concernant l'évolution de carrière de certains personnels techniques et la reconnaissance financière de certaines fonctions administratives.
De plus, nous comptons bien porter un coup d'arrêt aux pressions que subissent de la part de l'encadrement certains agents, tant à la Ville de Nantes qu'à Nantes Métropole, en particulier au Musée des Beaux Arts et au sein de la Police Municipale.
Par rapport à ces engagements, nous venons d’obtenir satisfaction :
- A la ville :
Sur la revalorisation de 20 % de la prime d’extérieure des ASVP,
Sur l’octroi d’un régime indemnitaire fonction pour les électrotechniciens des piscines à hauteur de 74,48 Bruts/mois
- A Nantes-Métropole :
Sur l’octroi d’une prime de 36 € bruts par mois sur 11 mois pour nos collègues de l’accueil d’urgence BATI (ex-ateliers municipaux -nouvellement mutualisés) – Et enfin, après 15 jours de grève franche à l’automne 2011 !
La question de l’harmonisation du régime indemnitaire fonction entre la ville de Nantes et Nantes Métropole et entre les différentes filières restent posée. Jean-Marc Ayrault le 20 avril dernier à écrit aux organisations syndicales qui n’ouvriraient plus de négociations sur ce sujet. Nous ne manquerons pas poser la question à aux deux successeurs de Jean-Marc Ayrault à la ville et à Nantes métropole lors de nos prochaines rencontres.
Nous avons évoqué également l’organisation à Nantes Métropole de la collecte des déchets. La CGT a signé un protocole modifiant les modalités de travail des jours fériés et des samedis sans aucune contrepartie. Les éboueurs pour l’instant n’ont rien obtenu à ce niveau et sur bien d’autres ! Par contre et grâce à nos négociations, nous venons d’obtenir l’intégration de 15 agents temporaires de longue durée à Nantes Métropole dont 7 le seront à la collecte des déchets. Le travail syndical sur le terrain dans ce secteur est payant ! Nous continuons à faire de nouvelles cartes syndicales.
Nous avons également évoquées les combats en cours actuellement à Nantes Métropole : nous revendiquons une évolution du grade d’agent Maîtrise au 1er grade de technicien en fonction de l’ancienneté. Nous demandons une reconnaissance financière des fonctions des administratifs. Nous faisons circuler une pétition auprès des adjoints administratifs et des rédacteurs de NM. Nous avons récolté 312 signatures à ce jour. La pétition sera remise à la rentrée au futur président de Nantes Métropole, Gilles Raitière.
Nous avons évoqués également les pressions que subit le personnel autant à la Ville qu’à Nantes métropole de la part de l’encadrement. En particulier au Musée des Beaux Arts et au sein de la Police Municipale, nous dénonçons les méthodes de «management» qui ont des conséquences graves sur les personnels et entrainent de multiples arrêts de travail. Concernant le musée des beaux, il semblerait que nous soyons entendus car nous avons obtenu une rencontre avec les Elus au Personnel et à la Culture le 2 juillet. Par contre, nous sommes toujours en attente de cette demande pour la Police Municipale. Pourtant les faits évoqués sont importants et font l’objet d’une enquête interne en cours !


Questions à Yves Kottelat, secrétaire fédéral

- L'OS : ... Et à l'heure où, en même temps que Nantes change de maire, l'Elysée et Matignon changent aussi de titulaires, sur quels dossiers ta fédération formule-t-elle des revendications et/ou mises en garde déterminantes?
Yves Kottelat: La fédération des personnels des services publics et de santé FO, suite à la mise en place du nouveau gouvernement, s’est adressée aux ministres afin de leur rappeler les revendications prioritaires des agents des fonctions publiques territoriale et hospitalière :
- augmentation du pouvoir d’achat et des rémunérations, revalorisation des grilles indiciaires et amélioration des déroulements de carrière,
- amélioration des statuts et conventions collectives des agents, de leurs garanties et droits collectifs,
- abrogation de la journée de carence,
- attribution des moyens nécessaires au fonctionnement de notre service public républicain, ce qui implique les effectifs nécessaires, et l’arrêt de la RGPP déguisée,
- défense des régimes de retraite par répartition, et retour au départ à la retraite à 60 ans.
Concernant la fonction publique hospitalière :
abrogation de la loi HPST, abandon du système de tarification à l’activité, qui entraîne la dégradation de la situation budgétaire des établissements.
Concernant la "territoriale" :
1) l’obligation de la prise en compte des intérêts des agents dans la mise en oeuvre de la réforme des collectivités territoriales, et le maintien des financements de ces mêmes collectivités,
2) rendre obligatoire la protection sociale complémentaire, et fixation d’un montant minimum de participation de l’employeur.
Nous jugerons sur pièce les suites données à ces revendications.