InFOrmation syndicale

DU 23 AU 24 MAI SESSION "PAP/CSE" - DU 3 AU 7 JUIN SESSION "SE DEVELOPPER" - DU 17 AU 21 JUIN SESSION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - DU 17 AU 21 JUIN SESSION "PAP/CSE" - DU 3 AU 4 JUILLET SESSION "TRÉSORIERS DE SYNDICATS" - ...

COMPTE TENUE DU JEUDI 30 MAI FÉRIÉ, LES PERMANENTS NE SERONT PAS PRÉSENTS LE VENDREDI 31 MAI. L'UNION DÉPARTEMENTALE SERA FERMÉE.

24 septembre 2012

FNAC : EXPERTISE DES COMPTES

Résumé de l'expertise APEX 2011, mandatée par les élus du CCE de Fnac Relais (magasins de province)

L'entreprise est en difficultée, l'exercice 2011 de Fnac Relais se conclue sur un fort recul de l'activité. Plusieurs critères ou indicateurs pris en commun témoignent de cela : montée en puissance d'Internet, dématérialisation de certains produits sans espoir d'amélioration (CD), concept de magasin vieillissant, baisse de prix constant sur les produits techniques (TV) et crise économique.

Si ce constat n'est pas contestable, de forts points d'interrogations demeurent.

  • Les moyens alloués pour déployer les nouveaux projets commerciaux sont insuffisants : 11 Fnac Kids, 18 alvéoles PEM et 17 Espaces services ......... Suffisant ? Pas pour l'exercice 2012 en tout cas qui pourtant s'inscrit dans le plan de reconquête commercial Fnac 2015 : investissements commerciaux moyens 2012/2015 en baisse par rapport à 2007/2010 (75 pour 85 K euros par mag)
  • Le développement dit des "flux croisés" (achat en magasin ou sur le site) risque de profiter davantage à Fnac.com : les magasins deviennent en conséquence, "des vitrines" où le stock est rare et où la force de vente s'appauvrit un peu plus chaque jour. L'avenir serait-il au Show-room ?
  • La gestion tendue des effectifs contribue à dégrader les conditions de travail qui elles-mêmes  impactent directement la qualité de l'offre de service : expertise ? disponibilité ? motivation ?
  • Le choix de gestion qui privilégie le versement de dividendes : rapport du simple au double entre ce qui est versé à l'actionnaire et ce qui est investit dans l'entreprise (période 2008/2011)
  • Le manque d'anticipation sur les problématiques commerciales aujourd'hui observées, l'attractivité des magasins s'est dégradée : baisse de 20% du CA par rapport à 2007. Diversification tardive ? C'est une évidence
  • Les frais de siège en hausse en 2011 (+6 millions d'euros : +14%) alors que Relais est déjà le premier contributeur (49%).  Chaque mois, les magasins Relais apprécient la ponction alors que le CA se dégrade !
  • Le climat social difficile : le poids des démissions est élevé , 37% des départs !


En conclusion, se pose la question de la volonté réelle de la Direction (et surtout de l'actionnaire) de vouloir continuer (ou pas) à donner les moyens aux magasins Relais d'exister.
Si la crise pèse sur le contexte économique de l'entreprise, il est clair que des choix , des anticipations ou des investissements n'ont pas été faits au cours de ces cinq dernières années. C'est une analyse constante de notre organisation.
Nous serons donc extrêmement vigilants sur le sort réservé aux salariés de Relais en début d'année 2013...
___ __ _
Syndicat du Commerce Nantes & Région : R. AIGOIN - Tél.:02.28.44.19.00 - fo-relais.blogspot.com