InFOrmation syndicale

MERCREDI 22, JEUDI 23, VENDREDI 24 JANVIER GRÈVE ET MOBILISATIONS "PUBLIC_PRIVÉ" -- LUNDI 27 JANVIER À 90H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- 3 AU 7 FÉVRIER STAGE "DÉCOUVERTE ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" -- ...

RETRAITES : Les Unions Départementales FO/CGT/FSU/Solidaires de Loire-Atlantique appellent à poursuivre et amplifier la mobilisation de toutes et tous, salariés du privé comme du public, jusqu’au retrait.
- Jeudi 23 Janvier: NANTES 18h00 place Delorme -- SAINT NAZAIRE 17h30 Base sous-marine
- Vendredi 24 Janvier: NANTES 10h30 au Miroir d'eau -- CHATEAUBRIANT 10h30 devant la Mairie -- ANCENIS 9h00 Aérodrome -- SAINT NAZAIRE 11h00 place Amérique Latine

19 février 2013

EURODIF : PSE INACCEPTABLE



Le projet de la Direction sur le plan de sauvegarde de l’emploi et le licenciement économique qui touche 19 de nos collègues de Brest est dans la même veine que les autres projets déjà menés, rien n’est fait pour les salariés.


D’une part, les propositions de reclassement sont incomplètes. Elles ne concernent que les postes disponibles chez EURODIF, alors qu’elles devraient concerner l’ensemble du groupe.

Les postes proposés Les offres de reclassement interne ne sont ni sérieuses, ni effectives. Les natures de postes, la localisation géographique ne sont ni pertinentes ni adaptées à la population concernée exemple :

  • des postes de Directeur ou Chef de groupe avec un bac++++ (postes que l’on ne peut atteindre avec les 2000 € de budget formation proposé),
  • des postes de vendeurs à des centaines de kilomètres, ou des postes de logistique correspondant à la qualification à BUCHERES, ce qui pose problème vu son éloignement.

Pour ce qui est de l’indemnité de licenciement économique, la société n'offre que le minimum légal.
Une prime de 1500 €/employé reclassé pourrauit-être reversée à une quelconque entreprise qui accepterait d’embaucher un salarié "futur licencié".

La Direction EURODIF a estimé qu’il ne fallait pas perdre de temps, que les trois réunions, décidées par elle, seraient suffisantes pour que le CE statue le 1er mars.

Pour FORCE OUVRIERE, tous ceci est inacceptable !
Nous continuerons à défendre l’emploi, les postes, les qualifications et les statuts. Nous ne serons pas complice de la direction en acceptant ce PSE.
___ __ _
Section FO-EURODIF : CATURRA Olympia - oliveira.olympia@free.fr
Syndicat du Commerce Nantes & Région : R. AIGOIN - Tél.:02.28.44.19.00