InFOrmation syndicale

VENDREDI 5 OCTOBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE AVEC PASCAL PAVAGEAU - ...

Vacances du Blog FO44.ORG du lundi 23 juillet au jeudi 13 septembre 2018.

12 septembre 2013

Grève/Manifs - RETRAITES : 20 ANS DE RÉGRESSION, ÇA SUFFIT ! - le 10 septembre 2013

Il y avait plus de 11 000 manifestants en Loire Atlantique, dont 8 000 à NANTES, 2 500 à ST-NAZAIRE, 500 à ANCENIS et 150 à CHATEAUBRIANT, avec des cortèges Force Ouvrière importants (1200 à Nantes et 1000 à St Nazaire)
Intervention de Michel LE ROC'H, Secrétaire Adjoint de l'Union Départementale
Camarades,

Les mesures du gouvernement concernant nos retraites s'inscrivent clairement dans la continuité des contre-réformes précédentes, en particulier celle de 2003 et 2010.

le fil conducteur du projet de loi remis au conseil d’État jeudi dernier, c'est l'allongement progressif de la durée de cotisations à 43 ans. Cet allongement  conduira petit à petit à un recul effectif de l'âge de départ à la retraite et à une perte du niveau des pensions actuellement versées.

Pour Force Ouvrière, 40 ou 41 annuités, c'était déjà trop. Alors 42 ans pour la génération née en 1961/62 et 63 et 43 annuités pour celle qui a 10 ans de moins, c'est inadmissible!

Mais ce n'est pas tout. Le projet de loi prévoit une baisse du pouvoir d’achat des retraites avec le report de 6 mois de la date de revalorisation des pensions et une augmentation des cotisations pour les salariés de 0,3%. Les employeurs se verront, pour leur part, appliquer une compensation avec l’exonération d’une partie des cotisations d’allocations familiales !

Certaines mesures prises renvoient à une individualisation des droits. Ainsi, la pénibilité est traitée selon des modalités particulièrement pernicieuses de décomptes individuels par points, ce qui n'est pas acceptable.

Le projet de loi prévoit également la mise en place d'un conseil de surveillance de 5 personnalités, chargé de faire de nouvelles recommandations en cas de dérapage des dépenses, justifiant ainsi de nouvelles contre-réformes dans les années à venir. Mais d'ores et déjà, les régimes complémentaires, gérés aujourd'hui paritairement, seraient mis sous la tutelle de ce conseil de surveillance.


Camarades,

On nous refait le coup du déficit pour justifier les mesures prises. Les experts annoncent un déficit de 20 milliards en 2020. Mais que pèsent ces 20 milliards ? Chaque année, les employeurs reçoivent 200 milliards d'euros d'aides publiques dont 32 milliards d'exonérations de cotisations ! Le savez-vous, 300000 chômeurs en moins c'est 1 milliard de recettes supplémentaires pour les retraites et 1% d'augmentation des salaires, 2,5 milliards  !

Pour FO, augmenter les salaires, c’est relancer la consommation, renflouer les caisses de retraites, et relancer l’activité économique, donc, l’emploi. Nous le savons tous, les politiques d’austérité, menées en France comme dans  toute l’Europe, conduisent à une impasse .


Alors mes camarades,

Cette journée est un premier avertissement lancé au gouvernement contre son projet de réforme des retraites. Nous savons que le gouvernement craint l'action commune réalisée et la mobilisation des salariés. C'est la raison pour laquelle, il a renoncé pour l'instant à certaines pistes exigées par l'Union Européenne et les marchés financiers.

Dans ces conditions, il nous faut amplifier la mobilisation pour obtenir le retrait de ce projet de loi scélérat. Dans l'hypothèse où le gouvernement resterait sourd à nos revendications, la question de la grève interprofessionnelle pour bloquer le pays se posera à nouveau, comme en 2010, mais cette fois dans un contexte nouveau et sans ceux qui dans les faits soutiennent à chaque fois les gouvernements dans la mise en place de leurs plans destructeurs.

___ __ _
Voir aussi : RETRAITE : 20 ANS DE RÉGRESSION, ÇA SUFFIT ! 
(communiqué intersyndical "FO, CGT, FSU, Solidaires, SEN, UNEF")