InFOrmation syndicale

LUNDI 10 DÉCEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - DU LUNDI 17 AU VENDREDI 21 DÉCEMBRE FORMATION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - ...

L'AGENDA 2019 EST DISPONIBLE ! ...à commander.

18 novembre 2013

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES : 500 MANIFESTANTS À NANTES LE 14 NOVEMBRE 2013

Communiqué de l'UD CGT-FO 44 

500 agents, animateurs et enseignants en grève, avec le soutien de l'Union Départementale, ont participé hier au rassemblement organisé devant la mairie de Nantes par Force Ouvrière (SDEPAT / SNUDI / Territoriaux). A Nantes, dans le département et dans tout le pays l'exaspération contre la réforme des rythmes scolaires grandit.

Et pourtant, Vincent Peillon reste sourd à l'exigence de suspension immédiate de sa réforme et d'abrogation du décret sur les rythmes scolaires. Pire, il dénonce aujourd'hui ceux qui de toute part – enseignants, agents territoriaux, animateurs, parents, élus – s'opposent à sa réforme.

Face à ce mépris, la question de la poursuite de la mobilisation est posée.
Déjà, dans plusieurs arrondissements de Paris, les instituteurs avec le soutien des territoriaux Force Ouvrière ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève. Dans plusieurs villes où la mobilisation est très importante, la question de la grève est également discutée. Elle l'est également au plan national. Les fédérations nationales concernées se rencontreront mercredi prochain pour en discuter.


Pour sa part, l'Union Départementale, qui a diffusé un « 4 pages » spécial à 20000 exemplaires, mettra tout son poids au côté de la confédération pour aider les fédérations concernées et ses syndicats à obtenir le retrait de cette réforme qui conduit à l'éclatement de l'école républicaine et à aggrave les conditions de travail de tous.


La réforme Peillon de refondation de l'école voulue par l'Union Européenne et soutenue par les anciens ministres Darcos et Ferry se fixe clairement pour objectif de transformer l 'école en une multitude de centres de loisirs locaux, dont la fonction n'est en aucun cas de délivrer un enseignement, mais au contraire « d'occuper » les enfants.

Ce n'est pas en remplaçant l'enseignement par des activités « occupationnelles » que les élèves pourront accéder à la culture, à des diplômes et qualifications leur permettant de trouver plus tard un vrai emploi. Nous voulons à la Cgt-Force Ouvrière préserver une école de la république, laïque, indépendante de tous les groupes de pression et qui transmet des connaissances.
___ __ _
RYTHMES SCOLAIRES : APPEL À LA GRÈVE NATIONALE LE 14 NOVEMBRE 2013
QUE SE PASSE-T-IL DANS NOS ÉCOLES ? (rythmes scolaires et cætera...)

Voir aussi : 14 novembre : immense mobilisation - par la FNEC-FP FO