InFOrmation syndicale

L'UNION DÉPARTEMENTALE FO DE LOIRE-ATLANTIQUE RESTE MOBILISÉE POUR FAIRE FACE À CETTE CRISE SANITAIRE SANS PRÉCÉDENT.
L’UNION DÉPARTEMENTALE FO DE LOIRE ATLANTIQUE CONSIDÈRE QUE TOUT DOIT ÊTRE MIS EN ŒUVRE POUR PROTÉGER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET, PARMI ELLE, DES SALARIÉS. IL NE PEUT Y AVOIR DEUX POIDS DEUX MESURES. POUR PROTÉGER LES SALARIÉS ET LA POPULATION, TOUTES LES ENTREPRISES, ADMINISTRATIONS ET ÉTABLISSEMENTS, EN DEHORS DES ACTIVITÉS DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ, DOIVENT FERMER.

25 novembre 2015

EDF Cordemais : 74% de grévistes à la centrale de Cordemais

Après l’adoption de la loi sur la transition énergétique en octobre 2015, et les grandes manœuvres de la COP 21, un danger grave pèse sur EDF, le service Public issu de la loi de nationalisation de 1946, le statut national  et le mix énergétique français.
Une mise en demeure de la commission européenne ordonne à la France de privatiser les barrages hydrauliques lors des futurs renouvellements des concessions.

Pire, cet oukase interdit à la France de se porter candidate  sur ces renouvellements.
L’annonce par Ségolène Royal de passer la taxe carbone à 30 € la tonne en 2016 puis 57 € en 2020 et 100 € en 2030, menace l’existence même des centrales thermiques classiques charbon et fioul, comme celle de Cordemais.
Le 4 Novembre, à l’appel des Fédérations FO et CGT de l’Energie, les thermiciens de Cordemais avec 74% de grévistes et les hydrauliciens avec plus de 60% de grévistes dans tout le pays, ont démontré qu’ils ne se laisseraient pas faire ! Cette journée est un premier coup de semonce contre le gouvernement et sa volonté de démantèlement du service public d’EDF, de nos emplois , de notre statut .
Nous ne lâcherons rien !


Christophe Sey