InFOrmation syndicale

L'UNION DÉPARTEMENTALE FO DE LOIRE-ATLANTIQUE RESTE MOBILISÉE POUR FAIRE FACE À CETTE CRISE SANITAIRE SANS PRÉCÉDENT.
L’UNION DÉPARTEMENTALE FO DE LOIRE ATLANTIQUE CONSIDÈRE QUE TOUT DOIT ÊTRE MIS EN ŒUVRE POUR PROTÉGER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET, PARMI ELLE, DES SALARIÉS. IL NE PEUT Y AVOIR DEUX POIDS DEUX MESURES. POUR PROTÉGER LES SALARIÉS ET LA POPULATION, TOUTES LES ENTREPRISES, ADMINISTRATIONS ET ÉTABLISSEMENTS, EN DEHORS DES ACTIVITÉS DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ, DOIVENT FERMER.

26 novembre 2015

Air France : Pour la réintégration des agents

Auditionnée à l’Assemblée nationale le 4 novembre dernier, l’intersyndicale a publié un communiqué dans lequel elle demande à l’Etat français de jouer « clairement son rôle d’actionnaire majeur de la  compagnie en refusant les licenciements et la politique de l’attrition ».

Le communiqué se conclut :
« L’intersyndicale demande la réintégration immédiate des salariés sous le coup d’une sanction disciplinaire suite au CCE du 5 octobre et qui viennent d’être licenciés. Les membres de l’intersyndicale n’accepteront pas que ces salariés soient sacrifiés. La direction dispose de 15 jours encore pour revenir sur sa décision et apaiser enfin le climat social. (...) Toute autre décision serait inévitablement interprétée comme une provocation ».

Suite aux attentats du vendredi 13 novembre, l’intersyndicale avait décidé de reporter la «journée d’action» prévue le 19. Mais la réintégration des personnels licenciés reste plus que jamais à l’ordre du jour. Et sans signal positif de leur part, la direction d’Air France et le gouvernement prendraient la responsabilité de la réactivation de la mobilisation.