InFOrmation syndicale

LUNDI 5 NOVEMBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE - DU MARDI 20 AU JEUDI 22 NOVEMBRE FORMATION "NÉGOCIER" ...

Le 4 pages "Spécial Retraites" est disponible à l'Union Départementale FO44.

20 juillet 2018

Enseignement: retrait de ParcourSup

La FNEC-FP-FO  est à l’initiative dans le département d’un appel commun (FO, CGT, FSU, SUD, UNEF, SGL) à un rassemblement devant le rectorat le 27 juin à 14h30 pour l’abrogation de la loi ORE et l’abandon de ParcourSup, dont les conséquences sont désastreuses pour les futurs bacheliers.
L’Ouest Syndicaliste a publié, dans son numéro 692, des extraits du tract FO distribué du 18 au 22 juin à la sortie des épreuves du baccalauréat.


Depuis des mois, FO exige l’abrogation de la loi Orientation et Réussite des étudiants (ORE), ainsi que le retrait de ParcourSup. Depuis des mois, FO dénonce ces mesures comme un outil inacceptable de sélection et de remise en cause du baccalauréat comme diplôme national et premier grade universitaire. (...)

Au 10 juin, les faits sont là :
  • 200 000 élèves qui passent le bac dans quelques jours apprennent qu’ils n’ont pas d’affectation.
  • 300 000 hésitent car la proposition faite est loin d’être leur choix.
  • 40 000 ont quitté la procédure, découragés !

Le gouvernement a expliqué : on ne peut pas continuer avec le tirage au sort. Le tirage au sort est en effet inacceptable. Mais à la place du tirage au sort, le gouvernement a mis en place la sélection généralisée.

Nul ne peut ignorer la situation à l’université : il n’y a pas assez de places, pas assez de postes. Mais plutôt que de créer des postes et d’augmenter les capacités d’accueil, la ministre Vidal a institutionnalisé la loterie sauvage, la sélection par le CV, la lettre de motivation, la lettre de recommandation.

Les capacités d’accueil sont insuffisantes pour permettre à chaque lycéen ou étudiant de poursuivre ses études dans la formation de son choix. C’est inacceptable :
  • Inacceptable pour les enseignants qui refusent d’être les censeurs de l’orientation de leurs élèves et à qui l’on dit : « Il faut faire patienter, il faut proposer des solutions alternatives, comme l’apprentissage. »
  • Inacceptable pour les parents qui ne savent pas si leurs enfants auront droit à une place dans la filière choisie.
  • Inacceptable pour les élèves, qui refusent que leur soit barré l’accès à l’enseignement supérieur et à une qualification. (...)

FO REVENDIQUE :
- Abandon de ParcourSup, abrogation de la loi ORE ;
- Aucun élève ne doit rester sur le bord de la route. Tous doivent pouvoir accéder à la formation de leur choix.

____ __ _
Articles connexes:
ParcourSup : 400 000 élèves sans affectation dans le supérieur
Education nationale: Défense du baccalauréat