InFOrmation syndicale

LUNDI 10 DÉCEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - DU LUNDI 17 AU VENDREDI 21 DÉCEMBRE FORMATION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - ...

L'AGENDA 2019 EST DISPONIBLE ! ...à commander.

29 novembre 2018

La démocratie syndicale : Le mandat et le respect du mandat

par Michel Le Roc’h, secrétaire général de l’UD CGT-FO de Loire-Atlantique

La démocratie n’est pas un exercice aisé. à l’occasion du Comité Confédéral National, qui avait à son ordre du jour l’élection d’un nouveau secrétaire général, les délégués des Unions départementales et des Fédérations nationales ont pu s’exprimer sereinement à la tribune. 
Le lendemain des interventions, l’élection a été organisée en présence des 104 délégués des Unions départementales et des 29 délégués des Fédérations nationales. 

Chaque Fédération disposant de 104 voix et chaque Union départementale de 29 voix, le total des suffrages exprimés était de 6 032 voix. Le résultat a été le suivant :
  • Blancs et Nuls : 87 | 01,4%
  • Patrice CLOS : 648 | 10,7%
  • Christian GROLIER : 2577 | 42,7%
  • Yves VEYRIER : 2720 | 45,1%

Au moment du vote, une Fédération et plusieurs Unions départementales ont voté pour Yves Veyrier, alors qu’elles n’avaient pas ce mandat-là de leur instance. Cela entache la légitimité du résultat. Ces pratiques n’honorent pas ceux qui les ont initiées, pas plus que ceux qui en ont profité. Cela pose bien entendu un problème de fond.

Le mandat et le respect du mandat, c’est la base de notre syndicalisme. C’est cela qui garantit notre marque de fabrique : l’indépendance syndicale. C’est sur cette base-là que s’est constituée la CGT-FORCE OUVRIèRE en 1947, lorsque nos anciens ont refusé la mainmise des staliniens sur notre organisation syndicale. Le respect du mandat, dans les élections internes comme dans l’action syndicale quotidienne, c’est l’essentiel. C’est la raison pour laquelle nous continuerons, avec l’immense majorité des militants, et dans le droit fil des orientations définies au dernier congrès confédéral, à défendre les intérêts matériels et moraux du salariat et en particulier notre régime d’assurance chômage, le code des pensions civiles et militaires, ainsi que tous nos régimes particuliers de retraites.

Chacun pourra lire ci-dessous mon intervention dans ce CCN.

***
Cliquer sur l'image