InFOrmation syndicale

LUNDI 10 DÉCEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - DU LUNDI 17 AU VENDREDI 21 DÉCEMBRE FORMATION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - ...

L'AGENDA 2019 EST DISPONIBLE ! ...à commander.

03 décembre 2018

FO Pôle Emploi Pays de la Loire en Assemblée Générale

La section Pôle Emploi des Pays de la Loire a tenu à Nantes son assemblée générale annuelle. Cette dernière a réuni près de 250 militants, qui ont adopté à l’unanimité le rapport d’activité 2017-2018, le rapport de syndicalisation au 31 décembre 2017, le rapport d’activités du Comité d’établissement œuvres sociales et celui du CHSCT, ainsi que la résolution générale.
Assemblée générale massive le 6 novembre 2018 - Tribune de gauche à droite :
Michel Le Roc’h, secrétaire général de l’UD CGT-FO 44 - Patrick Hébert, ancien secrétaire de l’UD CGT-FO 44 - Anne-Cécile Trégret, déléguée syndicale FO Pôle Emploi PDL et secrétaire adjointe de la section - Stéphane Joncour, délégué syndical FO Pôle Emploi PDL et secrétaire de la section - Fabien Milon, délégué syndical central FO Pôle Emploi - Yann Renaud, secrétaire FO du CE Pôle Emploi - Xavier Urbain, membre de la Délégation nationale et de la Commission exécutive fédérale.

Extrait de la résolution générale adoptée à l’unanimité :
L’Assemblée Générale réprouve la politique de casse de notre Institution, qui va, entre autre, à l’encontre des 6 611 600 demandeurs d’emploi inscrits. D’autant que le remplacement de la cotisation par l’impôt, alors que Pôle Emploi est financé à hauteur de 70% de son budget par l’Unédic, ne peut que faire peser toutes les inquiétudes sur le maintien de ce dernier à hauteur des besoins.
L’Assemblée Générale dénonce la suppression annoncée de 800 postes Equivalent Temps Plein (ETP) annoncée pour l’an prochain, après les 297 de cette année. Ces suppressions ne feront qu’accentuer nos difficultés, sachant que CAP 2022 en prévoit au moins 4000 d’ici 3 ans.
L’Assemblée Générale, consciente que ces suppressions ne sont en fait que la face émergée de l’iceberg, affirme que ce sont les survies, et de l’Assurance Chômage, et du Service Public de l’Emploi dans leur ensemble qui sont en jeu. Ainsi l’Assemblée Générale mandate le conseil syndical pour travailler à la préparation de toute action utile et efficace pour mettre un coup d’arrêt à ces politiques auxquelles l’ensemble des salariés sont confrontés. Ceci passera de fait par une action interprofessionnelle d’ampleur.