InFOrmation syndicale

LUNDI 16 DÉCEMBRE À 9H30 BUREAU "ÉLARGIE" DE L''UD-FO44 - [ANNULÉE] MARDI 17 DÉCEMBRE DE 14H30 À 17H00 RÉUNION MUTUELLES OBLIGATOIRES ET 100% SANTÉ À L'UNION DÉPARTEMENTALE FO - 17/18/19 DÉCEMBRE GRÈVE & MANIFESTATIONS CONTRE LE PROJET DE LOI SUR LES RETRAITES - ...

Retraites : Grève & Manifestations les 17 /18 /19 décembre 2019
Les Unions Départementales CGT / FO / FSU / Solidaires de Loire-Atlantique confirment dans ces conditions leur exigence du retrait du projet du gouvernement et appellent tous les salariés à se réunir sur leur lieu de travail, à reconduire et élargir la grève, notamment les 17, 18 et 19 décembre. Elles appellent les salariés, chômeurs, retraités et jeunes à participer massivement aux manifestations qui auront lieu mardi 17 décembre, avec toujours l’objectif d’ancrer la grève pour obtenir le retrait du projet Macron / Philippe / Delevoye : à NANTES, 10 H au Miroir d’eau ; à SAINT-NAZAIRE, 10 H au croisement du boulevard de la libération et de l’avenue de la République ; à ANCENIS, 11 H au rond-point de Terrena ; à CHÂTEAUBRIANT, 11 H devant la mairie.

Horaires de l'Union Départementale pendant les fêtes de fin d'année :
Les locaux de notre Union départementale seront fermés du mardi 24 décembre à 12h00 et rouvriront à partir du jeudi 2 janvier à 10h00.

17 janvier 2019

Petite mise au point

par Michel LE ROC’H, Secrétaire de l’Union départementale CGT-FORCE OUVRIERE de Loire Atlantique

« Certains dans le gouvernement, dans le patronat et même au-delà, rêvent sans doute d’affaiblir ou de liquider notre confédération ; ce serait tout de même plus facile pour imposer une nouvelle contre-réforme des retraites,brader l’assurance chômage et j’en passe. La campagne qui se déchaîne contre nous, en particulier depuis la double page du Parisien n’est pas le fait du hasard. L’objectif est de nous mettre à genoux en déversant accusations, insinuations, contre-vérités et calomnies. Nous avons condamné cette charge violente. Le bureau confédéral, avec la commission de la CE, a fait face. Je regrette qu’en interne, certains camarades, certes très minoritaires, aient jugé utile de reprendre à leur compte ce flot de calomnies ».