InFOrmation syndicale

MARDI 23 AVRIL BUREAU DE L'UNION DÉPARTEMENTALE* - DU LUNDI 13 AU VENDREDI 17 MAI STAGE "CE/CSE" - ...

*Il n’y aura pas de Commission Administrative le mardi 23 avril comme initialement prévue dans le planning de début d’année mais un Bureau de l'UD.

05 février 2019

Groupement départemental des services publics et de santé: "Organiser la mobilisation et la résistance, y compris par la grève nationale"

Cinquante camarades ont participé à la Commission administrative du Groupement départemental des Services publics et de Santé, qui s’est réunie le mardi 11 décembre en présence de Jean Jacques Péaud (régional Santé) et Yann Roué (régional Territoriaux).
Un bilan a été effectué sur les élections, permettant d’ouvrir le débat sur le développement de FO dans le 44.

Dans le secteur de la Santé, FO renforce sa position au niveau départemental. Bien que 3ème, à deux voix de la CGT (28,21%) contre 28,19% pour FO, l’écart se rapproche.

L’objectif pour les prochaines élections est donc bien évidemment de viser au moins la 2ème place en Loire–Atlantique. Cela n’est pas impossible, car nos résultats sont nettement en hausse dans les structures où nous sommes implantés.

Sur le plan régional, FO a gagné la première place, avec les résultats suivants :
  1. FO : 34,22 %
  2. CGT : 33,91 %   
  3. CFDT : 22,47 %

Il doit également être noté que des élections se tenaient fin novembre à la Polyclinique de l’Europe (santé privée) à Saint-Nazaire. Les camarades de FO ont maintenu leur pôle position, en obtenant 42,86 % des suffrages, 4 sièges titulaires et 5 sièges suppléants.

Chez les territoriaux, FO conserve le même nombre de sièges, malgré une baisse significative de la participation. FO gagne 53 voix en Commission administrative paritaire (CAP). FO conserve son siège en CAP et en Comité technique au sein du Centre de gestion de Loire-Atlantique.

Face à la politique gouvernementale de régression sociale, notamment en direction des agents de la Fonction Publique (blocage du point d’indice, suppression de services, suppression de postes, remise en cause de Services Publics de proximité, menace sur notre régime de retraite etc, etc…), il convient de tout mettre en œuvre pour organiser la mobilisation et la résistance, y compris par la grève nationale.