InFOrmation syndicale

DU 23 AU 24 MAI SESSION "PAP/CSE" - DU 3 AU 7 JUIN SESSION "SE DEVELOPPER" - DU 17 AU 21 JUIN SESSION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - DU 17 AU 21 JUIN SESSION "PAP/CSE" - DU 3 AU 4 JUILLET SESSION "TRÉSORIERS DE SYNDICATS" - ...

COMPTE TENUE DU JEUDI 30 MAI FÉRIÉ, LES PERMANENTS NE SERONT PAS PRÉSENTS LE VENDREDI 31 MAI. L'UNION DÉPARTEMENTALE SERA FERMÉE.

25 avril 2019

CH Saint-Nazaire: La pédiatrie mise à mal

Santé - Service de pédiatrie
Le 7 mars dernier, à l’appel de FO dans un cadre intersyndical, une soixantaine d’agents du secteur mères/enfants, avec le service de soin de suite et réadaptation gériatrique (SSR), se sont mis en grève contre l’annonce d’une suppression de poste (un auxiliaire de puériculture de jour, un auxiliaire de puériculture de nuit, 6 mois de l’année de mai à octobre).

Une suppression de postes inacceptable
Dès 8h30, le rassemblement a commencé dans le hall de la Cité sanitaire. à 9h00, le Comité technique d’établissement (CTE) a été envahi.  Une déclaration commune des organisations syndicales (FO, CGT et CFDT) a été effectuée, ainsi que des prises de paroles de parents dont les enfants sont régulièrement hospitalisés. Des médecins du service de pédiatrie étaient également présents aussi.
Ces prises de parole ont permis de démontrer à la Direction que la mesure de suppression de postes n’était pas acceptable, car elle aurait un impact néfaste pour la prise en charge des enfants et des familles.

La Direction prend la responsabilité d’entraver toute négociation
Au bout d’une heure trente d’échanges, au cours desquels FO a demandé le report de la réorganisation du service de pédiatrie afin de se remettre autour de la table des négociations, la Direction a donné une fin de non-recevoir : le dialogue rompu, FO a quitté le CTE.
Des demandes d’audience ont été adressées au président du Conseil de surveillance, à la députée de circonscription, au sénateur ainsi qu’à l’Agence régionale de santé (ARS).
Une conférence de presse a été organisée le lendemain dans le hall de la Cité sanitaire.

Reprise des négociations...
Suite à l’action gréviste du 7 mars, les organisations syndicales FO, CGT et CFDT ont décidé de quitter le CTE et de boycotter le CHSCT.
La direction a donc été contrainte de faire le choix de donner suite à la demande des organisations syndicales, en proposant de se remettre autour de la table afin d’avoir une vision d’ensemble objective de la charge de travail présente dans ce service.
FO participera aux réunions prévues dans ce cadre, mais en réaffirmant son indépendance :  s’il s’agit d’emmener le syndicat sur le terrain de la co-gestion de la misère, donc d’un accompagnement de la direction sur la suppression de postes, ce sera sans FO.


Gaël Leturque, Secrétaire du syndicat FO des hospitaliers de Saint-Nazaire & Gaël Leturque, Secrétaire du syndicat FO des hospitaliers de Saint-Nazaire