InFOrmation syndicale

LUNDI 21 SEPTEMBRE RASSEMBLEMENT RÉGIONAL DES SERVICES PUBLICS ET DE SANTÉ -- LUNDI 28 SEPTEMBRE DE 9H30 À 12H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE ÉLARGIE AUX MILITANTS À LA SALLE DE NANTES-ERDRE -- DU LUNDI 5 AU VENDREDI 6 NOVEMBRE 2020 STAGE "CSE" -- ...

08 janvier 2020

Textile: FO gagne en représentativité

Interview de Véronique Bréger, nouvelle déléguée syndicale FO APLIX parue dans L'OS n°704

Les élections au CSE se sont achevées le 29 octobre dans ton entreprise. Quels ont été les résultats ?
Nous avons obtenu 65 % dans le collège Ouvriers pour les titulaires et 5 sièges sur 7. Dans le collège TAM, nous avons remporté 2 sièges sur 3. Malgré la mise en place d’un vote électronique qui aura été préjudiciable en termes de participation, nous sommes très satisfaits de ce résultat, qui est le fruit d’un travail de terrain intensif depuis 5 ans de mandat. Nous nous attachons à être au plus proche des salariés au quotidien sur le site du Cellier et de Pontchâteau, sur tous les horaires, y compris les week-ends.

Quels enseignements tires-tu de ces résultats ?
Les salariés nous font confiance, notamment parce que nous portons leurs revendications en matière de conditions de travail liées aux changements de cadences, aux incertitudes de production, aux licenciements à répétition et aux départs volontaires (46 départs sur 2018 et cela continue pour la direction). Pour Force Ouvrière ce sont des pertes de compétences. En début d’année 2019, nous avons impulsé un débrayage suivi par 90% des ouvriers, qui nous a permis de préserver nos plannings de travail. Grâce à notre intervention, nous avons réussi à obtenir 1,4% d’augmentation générale des salaires, soit une augmentation supérieure à la proposition initiale de la direction. Les salariés savent que FO se bouge pour défendre leurs intérêts matériels et moraux. En faisant partie d’une organisation syndicale, nous avons pu bénéficier de ce travail collectif. Je voudrais donc remercier l’Union départementale, notamment le soutien apporté par Franck Mariot. Je tiens aussi à saluer le travail réalisé par notre camarade Didier Gascher, dont je prends la suite en qualité de Déléguée syndicale.

Comment envisages-tu la suite ?
Avec le CSE, beaucoup d’accords vont être renégociés. La section sera vigilante à ce que ces accords ne se fassent pas au détriment des salariés de l’entreprise.

Nombre de secteurs organisent la grève reconductible à compter du 5 décembre pour le retrait du projet Macron/Delevoye sur les retraites. Qu’en est-il à Aplix ?
Nous avons diffusé en septembre le 4-pages réalisé par l’Union départementale. Nous discutons aujourd’hui dans la section comment impulser la grève le 5 et sa reconduction le 6. Il y a quelque chose de nouveau dans notre manière d’aborder cette bagarre : nous ne nous contenterons pas d’une simple journée d’action. Il est évident que nous ne pouvons pas laisser passer sans rien faire une telle destruction de nos droits.