InFOrmation syndicale

VACANCES DE FO44.ORG DU 25 JUILLET AU 17 AOÛT -- 6 SEPTEMBRE RÉUNION D'INFORMATION "DERNIÈRES ACTUALITÉS DE LA PROTECTION SOCIALE" -- 27 SEPTEMBRE ASSEMBLÉE DES MILITANTS SALLE FESTIVE NANTES ERDRE -- ...

16 mars 2021

Vaccination des agents hospitaliers ? Mise au point Force Ouvrière !

 Communiqué du syndicat FO des hospitaliers de Saint-Nazaire du 10 mars 2021

L’organisation syndicale Force Ouvrière des Hospitaliers de Saint-Nazaire tient à faire une mise au point suite aux incessantes déclarations de chroniqueurs de plateaux de télévisions et de quelques membres du gouvernement concernant la vaccination des personnels des établissements de santé.

Notre Ministre de la santé, Olivier Veran, annonce à qui veut bien l’entendre qu’il va nous envoyer une lettre afin de nous inciter à nous faire vacciner. Nous aurions préféré une lettre d’excuses concernant la gestion catastrophique de la pandémie de Covid, y compris sur le sujet de la vaccination.

Nous aurions préféré lire dans cette lettre qu’enfin il s’engageait à ne plus supprimer de lits mais à en ouvrir, à en ré-ouvrir et à en créer partout où cela est nécessaire.

Au lieu de cela, il est reproché aux personnels hospitaliers de rechigner à se faire vacciner, favorisant la transmission nosocomiale de la Covid, et laisse planer, à grands renforts de médias, la nécessité de l’obligation…

Il oublie de rappeler que c’est lui qui a demandé aux agents asymptomatiques testés positifs à la Covid de continuer à travailler, il oublie de rappeler que c’est lui qui pénalise les agents vaccinés qui sont obligés de s’arrêter suite aux effets indésirables (en leur infligeant le jour de carence et l’abattement sur la prime de service)…


Alors Monsieur le Ministre de la Santé, cessez votre morale aux milliers d’agents hospitaliers qui ne sont pas encore vaccinés !!!

Commencez par leur garantir du matériel leur permettant une prise en charge optimale des patients et prenez des engagements concrets sur leurs conditions de travail.

Garantissez-leur un nombre de lits permettant d’accueillir dignement les patients plutôt que de vouloir encore en supprimer 3 400 sur toute la France. 

Et assurez-vous qu’ils ne perdront pas d’argent en se faisant vacciner.


Répondez concrètement à ces revendications, et peut-être penseront-ils à la vaccination.