InFOrmation syndicale

18 NOVEMBRE STAGE "HISTOIRE DU SYNDICALISME" -- 22 AU 26 NOVEMBRE STAGE "CSE" -- 29 NOVEMBRE AU 3 DÉCEMBRE STAGE "SSCT-CSSCT" -- 6 AU 10 DÉCEMBRE STAGE "CONNAITRE SES DROITS II" -- 15 AU 17 DÉCEMBRE STAGE "TRAVAIL ET HANDICAP" -- 17 MARS CONGRÈS DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- ...

06 avril 2021

L' Action Sociale en AG

L'assemblée générale réaffirme les revendications  

Pour le SDAS FO 44, l’année 2020 fut particulière à bien des égards. 

Si le processus de démantèlement de l’hôpital public a commencé avec les gouvernements précédents, la crise sanitaire aura permis à l'actuel de finir le travail ! Ajoutons à cela un projet de loi sécurité globale pour étouffer la contestation et camoufler les violences policières. Il est tellement facile d’asservir le peuple lorsqu'il est persuadé que c’est pour son bien.

Dans nos établissements, cette année a aussi connu des modifications importantes dans les prises en charge. Avec le télétravail dans les internats répits ou ressources, nos habitudes ont été bousculées. On sent l’envie des financeurs de pousser certaines structures à accueillir des publics différents. 

De l’ambulatoire aux accueils séquencés, le dispositif SERAFIN-PH fait aussi son chemin. Eh oui, une tarification à l’acte mes camarades !  C’est bien une rationalisation des coûts et dépenses qui va s’installer durablement.


Autre sujet prégnant : l’inclusion !

Inclure les personnes en situation de handicap dans les meilleures conditions, d’accord. Mais une offre spécialisée doit continuer à être dispensée et améliorée, pour répondre aux besoins et attentes des personnes et de leurs proches.  

Enfin, les directions des établissements spécialisés infligent  un traitement inacceptable aux personnels confrontés à la violence des jeunes, dont la parole a plus de valeur que celle des salariés. Ils sont accusés de violence, même en cas de légitime défense et ça, c'est insupportable !

Pour finir, nous sommes les sacrifiés du Ségur de la Santé ! Nous les travailleurs sociaux, du médico-social, demandons que cette prime de 183 € soit versée à tous, privé public même combat. Ne rien lâcher!


Gildas Le Meillat, Secrétaire du SDAS FO 44