InFOrmation syndicale

29 NOVEMBRE AU 3 DÉCEMBRE STAGE "SSCT-CSSCT" -- 4 DÉCEMBRE MANIFESTATION À PARIS POUR DÉFENDRE L'HÔPITAL PUBLIC -- 6 AU 10 DÉCEMBRE STAGE "CONNAITRE SES DROITS II" -- 15 AU 17 DÉCEMBRE STAGE "TRAVAIL ET HANDICAP" -- 17 MARS CONGRÈS DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- ...

17 novembre 2021

Quoi qu'il NOUS en coûte

  ... (Maladies) chroniques de la Macronie

Comme bien souvent en Macronie, il convient de distinguer d'un côté le storytelling et de l'autre la (triste) réalité.

Un principe une nouvelle fois illustré à l'occasion de la publication de la 15e édition du baromètre de la pauvreté Ipsos / Secours populaire (1), celui-ci venant démentir la fable sur les supposées vertus du « quoi qu'il en coûte » qui aurait permis à notre pays d'éviter une crise sociale d'ampleur...

Les chiffres révélés par le rapport témoignent au contraire d'une aggravation de la précarité en France depuis le début de la «crise du covid». Les données sont éloquentes.

Ainsi, alors que l'étude rappelle que 45 % des Français déclarent avoir subi une perte de revenu pendant la «crise sanitaire», une majorité d'entre eux (55%) indiquent avoir dans leur entourage, familial ou amical, au moins une personne aux prises avec la pauvreté.

Le rapport nous apprend également que la capacité des Français à boucler leur budget a diminué depuis un an. En effet, près d'un tiers de la population (32 %) rencontre désormais des difficultés pour payer son loyer, son emprunt immobilier ou ses charges liées au logement (+ 7 points).

Si « la crainte de basculer dans la pauvreté imprègne toute la société française », la situation des jeunes et des plus précaires s'est encore davantage détériorée. Alors que 9 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté, 64 % d'entre eux ne savent plus sur quelles dépenses faire des compromis car ils ont déjà tout réduit. Que signifie avoir « déjà tout réduit » ? « Quand on est parent, cela veut dire se priver régulièrement, y compris de nourriture, pour ses enfants (62%), sans parler des vacances, loisirs ou même coiffeur qui sont inaccessibles », précise Amandine Lama, directrice d'études chez Ipsos.

Difficile de ne pas faire le lien entre cette explosion de la pauvreté et la mise en place des pseudo-mesures sanitaires il y a un an et demi…

De même, est-il nécessaire de rappeler que, dans le même temps, sous l'effet des dizaines de milliards d'euros d'aides d’État octroyés par le gouvernement Macron, le patrimoine cumulé des 500 plus grandes fortunes françaises a augmenté de 30 % tutoyant désormais les 1 000 milliards d'euros(2) ?  


(1) Pour cette enquête, 1 000 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 16 ans et plus ont été interrogées du 18 juin au 3 juillet 2021

(2) Selon le classement du magazine Challenges paru le 8 juillet 2021