InFOrmation syndicale

2 AU 30 JUIN APPEL À LA GRÈVE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL -- 14 JUIN MANIFESTATION EHPAD PUBLIC/PRIVÉ -- 20 AU 24 JUIN STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" -- 27 JUIN AU 1er JUILLET STAGE "SSCT-CSSCT" -- ...

25 février 2022

La centrale de Cordemais toujours aussi indispensable

 FO réaffirme son projet de centrale à l'hydrogène

La France compte sur les tranches charbon, notamment celles de la centrale de Cordemais, pour cet hiver 2022. Les risques qui pèsent sur l’approvisionnement en électricité de notre pays forcent le gouvernement à revoir sa copie, au moins temporairement. 

Dans le cadre du niveau fixé dans la loi énergie climat pour pousser les centrales à charbon à fermer, un décret limite actuellement leur fonctionnement à 700 heures sur l’année. Un projet de décret prévoit cependant d’élever le seuil de fonctionnement des tranches charbon à 1 000 heures pour la période entre le 1er janvier 2022 et le 28 février 2022, afin de passer la pointe hivernale.


Même s’il y a des indisponibilités dans le nucléaire dues à des entretiens retardés à cause de la Covid-19, cela ne justifie pas que la France se retrouve dans une position de sous-alimentation électrique en 2022. Pour Force Ouvrière, c’est inadmissible.

La fermeture des centrales fioul puis des centrales à charbon, remplacées par des énergies renouvelables (ENR), qui ne sont pas disponibles quand on en a besoin, a créé cette pénurie. Cette dernière contribue à faire flamber les prix de l’énergie. La concurrence, annoncée comme une « révolution » pour les particuliers, se traduit dans les faits par des hausses de prix exponentielles. Cela démontre le fiasco de cette orientation prise par les différents gouvernements français, qui se sont soumis aux directives de Bruxelles et à la gouvernance allemande.

Cette triste réalité doit nous rappeler qu'avant tous ces changements, la France avait le kilowattheure le moins cher d’Europe et au même prix sur tout le territoire. C’était un vrai service public !

Aujourd’hui, nous sommes sous la menace de délestages ciblés. Combien de temps dureront ces coupures ? Surprise ! Cela dépendra des températures du moment, de l’ensoleillement, de la force du vent... et de la région que vous habitez. Il vaudra mieux vivre dans les grandes villes, qui seront protégées, que dans les banlieues ou les campagnes.

Les décideurs politiques se font très discrets. En effet, il est difficile d’admettre que l’on prend de mauvaises décisions au mauvais moment. Pourtant, Force ouvrière alerte depuis des années le plus haut niveau de l’état sur le fait que l’on a pris le mauvais chemin. Les préoccupations de nombreux citoyens concernant l'environnement sont instrumentalisées, sous le couvert d'un écologisme de façade, au profit d'intérêts financiers. La décroissance énergétique en est un avatar.

C'est la raison pour laquelle le syndicat Force Ouvrière milite pour le maintien du service public à la française et propose un projet de centrale à l’hydrogène. Celui-ci permettrait de gommer l’intermittence des ENR, serait mobilisable à la demande et ne rejetterait que de la vapeur d’eau dans l’atmosphère. C'est une vraie énergie d’avenir, durable et propre.

Cela permettrait également de conserver notre indépendance énergétique.


Philippe Perrochon, Délégué syndical FO EDF Cordemais  et Franck Barbachou, Secrétaire du syndicat FO EDF Cordemais

_____ __ _

Une victoire pour les agents EDF Cordemais