InFOrmation syndicale

!!! FO44.ORG SERA EN CONGÉ DU 23 JUILLET AU 16 AOÛT !!! -- 5 SEPTEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- 6 SEPTEMBRE À 10H RÉUNION DES MILITANTS DE LA FONCTION PUBLIQUE -- 13 SEPTEMBRE À 9H À L'UNION LOCALE DE ST NAZAIRE CAMPAGNE NATIONALE DES ÉLECTION PROFESSIONNELLES GD DES SERVICES PUBLICS ET DE SANTÉ -- 3 OCTOBRE SALLE FESTIVE NANTES NORD COMMISSION ADMINISTRATIVE ÉLARGIE SOUS LA PRÉSIDENCE DE FRÉDÉRIC SOUILLOT SECRÉTAIRE GÉNÉRAL FO -- 10 AU 14 OCTOBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYEN D'ACTION DU SYNDICAT" -- 18 AU 20 OCTOBRE STAGE "FONCTIONNEMENT ET OUTILS DU SYNDICAT" -- 8 AU 10 NOVEMBRE STAGE "TRAVAIL ET HANDICAP" -- 21 AU 25 NOVEMBRE STAGE "COMITÉ SOCIAL ET ÉCONOMIQUE" -- 6 AU 8 DÉCEMBRE STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" -- 12 AU 16 DÉCEMBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYEN D'ACTION DU SYNDICAT" -- ...

28 juin 2022

La lutte continue au collège V. Hugo

 FO Enseignement

Après l’annonce de mutations forcées pour les deux CPE du collège Victor Hugo de Nantes, le mouvement de soutien qui les concernait s’est très vite transformé en mouvement de colère contre ces décisions arbitraires et inappropriées. Un préavis de grève reconductible a été déposé le 29 avril par une intersyndicale du collège ainsi que par le syndicat Force Ouvrière des Lycées et Collèges de Loire-Atlantique (SNFOLC 44).

Sans réponse du rectorat, une première journée de grève avait eu lieu le jeudi 5 mai avec plus de 90 % de grévistes soutenus par une pétition signée par plus de 3 000 signataires. 

Le lundi suivant, une délégation intersyndicale avait été reçue et entendue au rectorat sans pour autant recevoir de réponse immédiate sur la souffrance au travail de nombreux collègues, ni sur les décisions injustes et arbitraires concernant les CPE.

L’intersyndicale s’était donc de nouveau réunie le mardi 10 mai, à la maison des syndicats, pour faire le point sur le mouvement et entendre le témoignage des collègues CPE, du SNES et de FO présents au rectorat. 17 établissements différents se sont joints à cette soirée pour apporter leur soutien au collège Victor Hugo et affirmer leur inquiétude de voir ce genre de mutation se généraliser. 

Une nouvelle journée de grève, regroupant une nouvelle fois 90 % de grévistes, s’est ensuite déroulée le vendredi 13 mai, date à laquelle l’un des deux CPE était reçu au rectorat pour s’entendre notifier le maintien de sa mutation forcée. Une demi-heure après cette nouvelle irrecevable, tous les enseignants et les parents du collège recevaient un mail pour les informer de la mutation immédiate du chef d’établissement au sein du collège Auguste-Mailloux du Loroux-Bottereau.

Cette décision de muter le chef d’établissement montre bien que la mutation « pour le bien du service » ne se justifie en aucun cas pour les deux collègues. En conséquence, la lutte va continuer au sein du collège Victor Hugo. Et celle-ci s'étend désormais également au collège du Loroux-Botterau, où le personnel s'est mis en grève le 16 mai pour protester contre le « switch » brutal des deux chefs d'établissement !  


Jean-Philippe Lignier, SNFOLC 44 - Collège Victor Hugo