InFOrmation syndicale

1er MAI "JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE DES TRAVAILLEURS" À 10H30 PLACE DE BRETAGNE AVEC FO CGT FSU SOLIDAIRES --- 22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- ...

13 juin 2023

200 militants Force Ouvrière se sont réunis à l'Union départementale FO 44

 Commission administrative extraordinaire -  15 mai 2023

La grande salle F de la Maison des syndicats était comble lundi matin 15 mai pour accueillir la Commission Administrative élargie de l’Union départementale FO de Loire-Atlantique.

Michel Le Roc’h, secrétaire général de l’Union départementale, a ouvert les travaux en ayant une pensée pour nos camarades Cécile Kohler et Jacques Paris, toujours détenus en Iran. Axé sur le combat revendicatif pour mettre en échec la réforme des retraites, notre camarade a invité tous les syndiqués à préparer, par la discussion la plus large dans les entreprises et les établissements, la prochaine journée de grève et de manifestations du 6 juin.

 

La parole a ensuite été donnée à la salle.


- Anne-Cécile Trégret de Pôle Emploi (OSDD FO 44) a rappelé la totale opposition de FO à la mise en place de France Travail destiné à remplacer Pôle Emploi. Elle a rappelé les propos de Martin Hirsch, le fondateur du RSA qui qualifie les projets en cours de « régression sociale comme il n’y en a pas souvent », évoquant à propos de la situation des bénéficiaires du RSA obligés à travailler de 15 à 20 heures par semaine de « création d’un travail sans salaire ».

- Yann le Fol (FO Santé 44), a pris l’exemple des 183 euros obtenus dans le cadre du Ségur pour montrer que le combat pour les revendications peut être victorieux. Il a rappelé lui aussi l’état de l’hôpital public et appelé au rassemblement du 23 mai devant l’ARS.

- Tony Gilbert (CHU Nantes), a rappelé qu’il manque 30 lits aux urgences de Nantes, a déploré les décès résultant de ces manques, les malades restant des heures sur les brancards. Pour lui, le dégel du point d’indice est une revendication majeure, concluant que seule la grève permet de faire aboutir les revendications.

- Gaël Leturque (CH Saint-Nazaire) a évoqué la loi Rist qui fixe des plafonds de rémunération pour les médecins hospitaliers beaucoup plus faibles que pour ceux du Privé. La question des salaires est pour lui aussi prépondérante, notamment pour la catégorie C de la fonction publique hospitalière.

- Patrick Bourget (SNFOLC 44) a caractérisé le Pacte proposé aux enseignants comme un « travailler plus pour gagner un peu plus », tout en rappelant qu’il s’agit de revalorisation indemnitaire et non de hausses pérennes de traitement par hausse de la valeur du point d’indice. Patrick nous a informés que la « fameuse mixité sociale » que le Ministre entend développer, se traduit par la fermeture programmée de 200 établissements, dont le collège de Rosa Parks à Nantes.

- Pierre-Louis Montaudon (Métaux d’Ancenis) a rappelé l’activité de la section FO de Manitou, majoritaire dans l’entreprise, depuis le début du combat contre la réforme des retraites. L’intersyndicale s’est réunie avant chaque journée de grève, avec des tentatives de reconduction à partir du 7 mars.

- Claire Compain, présidente de l’Union départementale des retraités FO 44, a souligné que le projet de la loi « bien vieillir » est un tel «gâchis » que même la co-rapporteure du projet de loi a démissionné de son poste, déclarant qu’elle ne le voterait pas.

- Nicolas Toquec, (FO Transports – SEMITAN), a exposé le patient travail des syndiqués FO pour gagner la confiance de leurs collègues, les petits déjeuners pris en commun, des initiatives « de terrain » qui commencent à porter leurs fruits. Il a indiqué également que la section FO mobilise pour la préparation du 6 juin.

- Sylvie Daguin (FO Ville de Nantes, Nantes Métropole) a rappelé que les personnels de Nantes Métropole ont été présents dans la grève et les manifestations contre la réforme des retraites, notamment les personnels de la voierie, du nettoiement (graffitis) qui ont reconduit pendant de nombreuses semaines.

- Adrien Leclerc (SPASEEN-FO) a évoqué la colère des personnels et indiqué que, du fait de la puissance des grèves et des manifestations depuis le 19 janvier, rien n’était réglé. Le rôle du syndicat est de se hisser à hauteur de cette colère, en multipliant les implantations FO déterminées à porter les revendications. Il a conclu son intervention en affirmant que l’on peut gagner, et invité les camarades à compter sur leurs propres forces, ce qui passe aujourd’hui par la préparation du 6 juin.

- Michel le Roc'h, dans une brève réponse générale, a lui aussi souligné l’état d’esprit de colère qui habite les salariés et a invité au renforcement du syndicat, à multiplier les discussions, les réunions pour assurer ensemble la réussite des grèves et manifestations du 6 juin, comme une étape pour obtenir l’abrogation de la loi, et avant cela à participer au rassemblement du 23 mai devant l’ARS.

Enfin, l’assemblée a adopté un communiqué de soutien au maire de Saint-Brévin, poussé à la démission suite à une série d’agressions inadmissibles, cela dans un contexte où le soutien de l’état a été inexistant.

 

_____ __ _

- Commission Administrative élargie: 200 militants FO réunis pour préparer la grève du 6 juin | dont extrait de l’intervention de Michel Le Roc’h