InFOrmation syndicale

22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 27 MAI À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE --- 27 MAI ASSEMBLÉE GÉNÉRALE AUDACE --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- 6 JUIN DE 9H15 À 11H15 RÉUNION D'INFORMATION « COMMENT DÉCRYPTER LES COMPTES DE RÉSULTAT EN COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : PASSER DES CHIFFRES À L’ACTION » --- 17 JUIN DE 14H15 À 16H30 RÉUNION D'INFORMATION « ÉPARGNE SALARIALE » --- ...

02 octobre 2023

CA du Groupement Départemental des Services publics et de Santé

 Commission Administrative -  Groupement Départemental des Services publics et de Santé 

La Commission Administrative du Groupement Départemental des Services publics et de Santé s'est tenue le 12 septembre.

62 camarades ont participé à la Commission administrative du Groupement départemental FO Santé/Territoriaux ce 12 septembre. La discussion a porté sur la dégradation accélérée des Services Publics et l'importance de continuer le combat dès que le gouvernement lance une nouvelle attaque.


Nous avons pris pour exemple la maternité d'Ancenis, menacée de fermeture sous couvert de manque de gynécologues/obstétriciens. Or, nous savons qu'un rapport a été remis au gouvernement début 2023, ayant pour objectif de fermer toutes les maternités ne procédant pas à au moins 1 000 accouchements à l'année...  Et Ancenis en compte 600. 

FO a pris ses responsabilités en appelant à rejoindre la manifestation d'Ancenis le 9 septembre avec un cortège interprofessionnel massif. La mobilisation  a payé puisque, à la veille de ce rassemblement, était annoncé le recrutement d'un gynécologue obstétricien, éloignant provisoirement la menace de fermeture.


Les militants présents ont par ailleurs mis l'accent sur l'importance de se mobiliser pour assurer le succès de la Commission administrative élargie de l'Union départementale le 16 octobre prochain, en présence de Frédéric Souillot [voir une], qui rejoindra ensuite le tractage prévu sur le pont de Saint-Nazaire pour le maintien des établissements de Mindin. Ces derniers sont en effet menacés de délocalisation, sous le prétexte d'un risque de submersion... alors que des travaux de renforcement de la digue sont en cours que le Rapporteur public a annoncé fin 2022 que tout risque serait écarté après ces travaux.

C'est bel et bien une décision politique de vouloir éclater nos établissements et, par là même, le Syndicat FO qui est majoritaire sur le site. FO a été en particulier un moteur des mobilisations massives, dont celles qui ont permis d'arracher le Ségur pour tous. 


Pour essayer de trouver une raison valable, les tarificateurs nous parlent de développer des places dans le territoire du département. Mais même cette raison n'est pas entendable, puisqu'ils vont délocaliser des lits déjà occupés par des résidents, sans créer les nouvelles places que nous revendiquons pour les 2 100 familles qui attendent une prise en charge pour leur enfant ou leur proche parent en Loire-Atlantique. Ce 16 octobre est une date importante, au cœur de la bagarre que nous impulsons pour que Mindin reste à Saint-Brévin, sur les terrains proposés par la mairie pour préserver le cadre de vie des résidents et de travail pour les agents.


Concernant les marches organisées le 23 septembre, la discussion a eu lieu sur les violences de l'état ordonnant le nassage des manifestants, le gazage de la banderole de tête à Nantes par exemple pour faire régner l'ordre. Du jamais vu en terme de répression depuis que l'on manifeste. On ne peut pas cautionner ces décisions de l'état et le GD FO SPS 44 soutiendra tous les syndicats qui participeront aux rassemblements de ce jour.


Enfin, la discussion a porté sur la contre-réforme des retraites et les salaires. Ce sont les priorités:

  • réenclencher la bagarre sur les retraites et marteler la nécessaire augmentation significative du point d'indice pour rattraper la hausse galopante de l'inflation ;
  • pour la Santé Privée, la hausse du point dans toutes les conventions collectives.  


Yann Le Fol, Secrétaire du GD Santé 44

_____ __ _