InFOrmation syndicale

- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Commission Administrative de l'Union Départementale le 27 novembre
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

10 janvier 2011

APRES LA SUPPRESSION DE POSTES, LA SUPPRESSION DE COLLEGES

De manière brutale et unilatérale, le Conseil Général annonçait le 5 octobre 2010, sa décision de fermer le collège J. Monnet à Vertou.

Aucune instance habituellement saisie pour ces décisions n’a été informée de la fermeture. Au contraire, toutes ces instances avaient voté ou approuvé la réhabilitation nécessaire du collège Jean Monnet.

Il n’existe aucun argument démographique qui puisse justifier réellement cette décision. Au contraire, la démographie globale de la population, celle des enfants en âge d’être scolarisés ne fait que croître de manière forte et régulière.

Il est promis un collège à Clisson en 2015.

Mais en attendant 2015, où vont aller les enfants ?

  • Dans une extension au collège Lucie Aubrac qui pourrait accueillir 150 élèves dans 5 classes surchargées à 30 élèves ? Que deviennent les 341 autres de J. Monnet qui resteraient sur le carreau?
  • Dans des préfabriqués au collège Cacault à Clisson pour accepter des élèves du collège d’Aigrefeuille que l’on « délocaliserait » pour accepter dans des "modulaires" ceux de J. Monnet ?


La seule explication possible, de l’aveu à peine voilé du Conseil Général, est que la réhabilitation du collège Jean Monnet coûte trop cher et qu’il y a là un moyen de respecter l’austérité du budget du Conseil Général  et de réaliser une notoire économie.
C'est la même austérité qui aujourd'hui tente de s'imposer aux salariés du public comme du privé, en France, en Grèce, en Irlande et dans toute l'Europe.

Pour l’UD CGT-FO de Loire Atlantique il est légitime que l’ensemble de la population, l’ensemble des salariés de Vertou et des communes avoisinantes qui ont des enfants scolarisés au collège J. Monnet soient inquiets et qu'ils exigent que ce collège ne soit pas fermé.

L’UD Cgt-FO de Loire Atlantique estime qu'il est légitime, parce que c’est la plus élémentaire règle républicaine, que l’ensemble des salariés et leurs familles puissent scolariser leurs enfants dans les établissements publics et ce dans les meilleures conditions.

En conséquence, l’UD Cgt-FO de Loire Atlantique demande et exige le maintien de deux collèges publics à Vertou.
___ __ _
Lire aussi : FERMETURE DU COLLEGE JEAN MONNET : RASSEMBLEMENT DEVANT LE CONSEIL GENERAL (manifestation)
NON A LA FERMETURE DU COLLEGE JEAN MONNET ! (interview parue sur l'ouest Syndicaliste)
RASSEMBLEMENT CONTRE LA FERMETURE DU COLLEGE JEAN MONNET  (communiqué de presse)