InFOrmation syndicale

Le XXVIIème congrès de l’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique se tiendra le 13 mars 2018 à Rezé - Halle de la Trocardière, sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière. => N'HÉSITEZ-PAS, VENEZ NOMBREUX !

- Lundi 19 février : Commission Administrative de l'Union Départementale, à 9h30
- Du lundi 26 au vendredi 30 mars : Stage de formation "Découverte FO et moyens d’action du syndicat"

Vacances de FO44, le Blog, du 24 février au 12 mars

12 juin 2012

LA BANQUE POSTALE, DE PLUS EN PLUS UNE BANQUE COMME LES AUTRES!


Les mauvaises nouvelles s’abattent sur les clients de La Banque Postale les unes après les autres. Ce fut tout d’abord l’annonce de la tarification, à hauteur de 35 euros par an, des comptes inactifs, à savoir ceux sur lesquels aucune opération n’a été enregistrée lors de l’année 2011.


Cette nouveauté, tout du moins pour les clients de La Banque Postale, leur a été annoncée par courrier, avec toutefois une suggestion afin d’y échapper... clore le compte ! Non content de ne pas rémunérer les dépôts, encore faut-il que ces derniers vous coutent de l’argent pendant que votre banquier les utilise!

Devant le tollé suscité par ce courrier, la banque a dû faire machine arrière, mais gageons que dès l’an prochain, elle reviendra à la charge… Néanmoins, ses clients, puisqu’ils en sont avertis, cette fois de manière préalable, auront le temps d’effectuer l’opération nécessaire et suffisante afin d’économiser 35 euros.

La nouvelle brochure tarifaire de La Banque Postale, applicable à compter du 1er juin, réserve d’autres surprises à ses clients et tout particulièrement à ceux titulaires de cartes de paiement. En effet, l’abonnement de leur carte va couter 1 euros de plus par an, soit des augmentations qui vont de 2,4% à 3,6%, en fonction du type de carte détenu.

Mais surtout, La Banque Postale a brisé, après bien d’autres établissements, le tabou que constitue la facturation des retraits en liquide effectués aux distributeurs automatiques de ses concurrents. Les clients devront payer 0,65 euros par prélèvement, à compter du 6ème prélèvement effectué dans le mois en dehors du réseau de distributeurs automatiques de La Banque Postale.

L’AFOC condamne fermement cet alignement de La Banque Postale sur les pires pratiques de ses concurrents.
___ __ _
AFOC à Nantes : http://www.fo44.org/p/afoc.html