InFOrmation syndicale

Vacances de FO44.ORG, du 22 décembre 2017 au 8 janvier 2018

03 juin 2014

FO donne des ailes : +3,4 % au bas de la feuille de paie à Airbus

Après avoir réuni son Conseil Syndical, FO a décidé de signer les avenants salariaux Non Cadre et Cadre constituant l'accord salarial 2014.
FO a engagé tout le poids que lui confère son statut de syndicat majoritaire représentant toutes les catégories de personnels, pour arracher d'importantes avancées lors de la dernière réunion.
Le meilleur du Groupe Airbus en France, cet accord sera aussi parmi les meilleurs, si ce n'est le meilleur, signé dans l'industrie française cette année.


Une négociation longue et difficile
L'exigence de rentabilité à court terme, à laquelle notre Di-rection doit répondre pour satis- faire l'actionnariat flottant qui détient à présent le pouvoir au sein du Conseil d'Administration d'Airbus Group, a fortement pesé sur la négociation .
En regard des résultats in- dustriels et financiers croissants d'Airbus, FO avait, dès le début de la négociation, revendiqué un niveau au moins égal à celui de 2013. C'est chose acquise.
FO a réfuté les arguments prônant la diminution du coût du travail, alors que les résultats commerciaux et financiers de notre groupe démontrent sa per- formance en termes de compétitivité.

Un contexte économique et social particulier
Le niveau d'inflation très bas en 2013 (0,7%) et une perspective équivalente en 2014 (moins de 1%) ont été évoqués par la direction pour pousser à la modération. FO, qui fait de l'évolution du pouvoir d'achat une priorité, a réfuté cet argumentaire sans lien avec la performance des salariés.
La situation économique fran- çaise en général, le plan social décliné dans la division Defense & Space, et la situation contras- tée de la division Hélicopters ont aussi été des prétextes pour tenter de contraindre l'accord salarial d'Airbus.
FO s'est opposée à ce raisonnement et juge particulièrement injustes les écarts de niveaux salariaux atteints dans les différentes divisions en regard des plans de charge importants de chacune d'elles.

Progression du pouvoir d'achat
Pour les Non-Cadres, les mesures telles que l'AG de 1,3% au 1er janvier (avec une AG mini de 300 euros s'appliquant jusqu'à un salaire brut de 2308 euros), le salaire plancher qui passe à 1660 euros (l'AG mini augmente le salaire-plancher de 1,8%), garantissent à elles seules le maintien et même l'évolution du pouvoir d'achat en 2014.
Le crédit d'AI de 2,1%, supérieur à celui de 2013 (1,9%), permet la reconnaissance individuelle avec une AI mini de 50€ (45€ en 2013).
FO veillera à ce qu'une attention particulière soit portée aux personnels exerçant des responsabilités d'encadrement technique et de support.
Pour les Cadres, FO a revendiqué et obtenu un financement des promotions hors budget AI (3,4%) et un relèvement des AI mini par rapport à 2013. La "garantie de progression salariale" (GPS), support au pouvoir d'achat, a été reconduite.
FO veillera à ce qu'une attention particulière soit portée aux Cadres récemment embauchés.