InFOrmation syndicale

1er MAI "JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE DES TRAVAILLEURS" À 10H30 PLACE DE BRETAGNE AVEC FO CGT FSU SOLIDAIRES --- 22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- ...

12 décembre 2008

Interview de G. VERGER, ex-responsable national CGT de la MSA,... et militant FO


- L'Ouest Syndicaliste : Tu as été rien moins que 6 années durant le responsable CGT pour la branche "Mutualité sociale agricole". Pourquoi as-tu décidé de rompre avec la CGT, et de franchir le Rubicon en passant à FO ?

Gérard Verger : Le facteur déclencheur a été la signature par Bernard Thibault de la "Position Commune", avec la CFDT, le MEDEF et la CGPME.
A force de me voir reprocher par les dirigeants de ma fédération (CGT organismes sociaux), je cite, de "parler comme FO", j'ai décidé de leur donner raison, et de passer à Force Ouvrière, démarche partagée avec le responsable CGT adjoint de la branche MSA, Frank Renaud.
Nous avons rencontré le secrétaire général et le trésorier général de la Fédération des Employés et Cadres FO, la FEC. La discussion a vite montré que nous étions en parfait accord avec le type de syndicalisme défendu par FO

- O.S. : Et depuis ?

G. Verger : Nous militons maintenant au niveau national et nous avons rejoint les équipes FO qui constituent les différentes délégations dans les instances paritaires en faisant bénéficier FO de notre expérience syndicale, en donnant de notre temps et de notre énergie pour la défense des salariés.

La manière dont la CGT engage les négociations 2009 dans la branche Mutualité Sociale Agricole me confirme dans la justesse de notre choix de rupture avec la CGT. A l’initiative de la délégation FO toutes les organisations syndicales, face au refus de nos employeurs de rouvrir les négociations salariales 2008, avaient décidé de boycotter les instances paritaires nationales.


Au cours d’une récente réunion, la délégation CGT a suivi la CFDT, et décidé de rester en séance bafouant l’engagement pris devant les salariés.

FO a bien évidemment dénoncé cette trahison, et informé les salariés de l’institution titrant : "A la MSA comme avec le MEDEF, position commune avec les employeurs ! "

Sur un plan plus personnel et local: je suis cadre, en poste à la MSA de Châteauroux.

Les 22 adhérents de la section CGT de la MSA-Châteauroux, au cours d’une assemblée générale du syndicat ont décidé de rejoindre FO et de poursuivre avec moi leur engagement syndical.
Du coup, la section FO est passée de 5 à 30 cartes, puisque de surcroît nous avons recruté et il n’y a plus de syndicat CGT. Dans la foulée, FO se récupère le Comité d'Entreprise, le CHSCT et deux membres au Conseil d'administration de la MSA locale.

Cela a aussi permis la présentation d'une liste FO dans la section agriculture aux élections prud'homales, et Force Ouvrière gagne le siège perdu lors des précédentes élections. On peut penser aussi que notre apport a permis à FO de bien s’en sortir en section Encadrement.

- O.S. : Comment vivez vous votre engagement à FO ?

G. Verger : Nous nous y sentons parfaitement intégrés, et si la CGT organismes sociaux pensait nous rayer du paysage syndical, c’est loupé.

Frank Renaud et moi-même, nous sommes faits de ce bois qui fait que nous ne renoncerons jamais, parce que nous revendiquons d’être les héritiers de toutes les luttes sociales et de toutes les conquêtes ouvrières.

l'Ouest-Syndicaliste 548