InFOrmation syndicale

LUNDI 5 NOVEMBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE - DU MARDI 20 AU JEUDI 22 NOVEMBRE FORMATION "NÉGOCIER" ...

Le 4 pages "Spécial Retraites" est disponible à l'Union Départementale FO44.

23 janvier 2012

MOBILISATION PAYANTE AUX BLOCS OPERATOIRES DU C.H.U.

De nouveaux blocs opératoires sont en construction au CHU et ouvriront début 2013.

Le nombre de salles disponibles sera moins élevé. La direction du CHU anticipe, et depuis bientôt deux ans essayait de réorganiser le travail sans effectif supplémentaire, décidant dès fin 2010 la fusion de deux blocs opératoires courant 2011.


Depuis plus d'un an, les salariés affirment que c'est impossible sans personnel supplémentaire. Mais la Direction, sûre de son fait, affirmait que tout était une question d'organisation.

Un CHSCT extraordinaire avait été demandé en septembre dernier. FO obtint le report de cette fusion au 1er mars, mais sans effectif supplémentaire et avec l'introduction de journées de 10 heures pour une large majorité de personnel.

Avec Force Ouvrière, les personnels se sont alors mis en grève le 28 novembre, avec pour revendications :

  • Pas de réorganisation du travail remettant en cause le Statut, et en particulier le décret sur le temps de travail des Hospitaliers,
  • Pas de "ligne de roulement" permettant la transformation d'horaires (astreintes déguisées),
  • Respect du temps de pause et de repas pour l'ensemble des salariés,
  • Organisation du travail n'entraînant pas l'augmentation des risques psychosociaux. A savoir: le remplacement des arrêts, la possibilité d'exercer sa profession dans le respect des règles professionnelles pour assurer des soins de qualité aux patients.

Le personnel a obtenu de la direction, par courrier en date du 9 décembre, deux postes d'infirmières supplémentaires dans l'équipe de suppléance, ainsi que la promesse de nouveaux recrutements. Lesquels furent confirmés lors d'une rencontre avec direction générale le 19 décembre.

Au cours de cette même rencontre, la direction confirma qu'elle réaliserait une étude afin de déterminer le nombre de postes exacts qu'elle créerait pour les blocs.

Compte tenu de cette annonce et de la promesse d'une nouvelle rencontre début janvier, le personnel a suspendu la grève.

De fait, le 4 janvier, le personnel a appris que la direction créerait 8 postes de soignants: infirmières de bloc, infirmiers anesthésistes et aides-soignants, ce nombre étant un minimum, car le chiffre pourrait aller jusqu'à 16 !

Une fois de plus la mobilisation des personnels a donc payé.

Un bémol cependant.
La direction maintient son exigence de journée de 10 heures, mais pour les seuls infirmiers anesthésistes. Cet horaire est dérogatoire, soumis à l'avis des instances. D'ores et déjà la Direction a déclaré qu'elle ne reviendrait pas sur ce choix, que refuse une très large majorité des infirmiers anesthésistes.

Dans l'attente de voir concrètement les salariés recrutés arriver sur le terrain, les personnels ont renouvelé la suspension de la grève.