InFOrmation syndicale

DU LUNDI 18 AU VENDREDI 22 JUIN STAGE CE/CSE - LUNDI 25 JUIN À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - JEUDI 28 JUIN JOURNÉE DE REVENDICATIONS ET DE MOBILISATIONS - VENDREDI 5 OCTOBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE AVEC PASCAL PAVAGEAU - ...

20 mars 2012

SOPHIE FROU, SECRETAIRE ADJOINTE DU SYNDICAT DE LA PROPRETE 44 : "LES FEMMES SONT PLUS PARTICULIEREMENT VICTIMES DE LA PRECARITE"

L'AG du Syndicat de la Propreté s'est déroulée le 8 mars, sous la présidence de Guy Gomez, représentant de l'UD-FO. A l'issue de la réunion, Joseph Guillet, secrétaire du syndicat, et Sophie Frou, secrétaire adjointe, ont bien voulu répondre aux questions de l'Ouest Syndicaliste.


L'Ouest Syndicaliste : La situation sociale dans les entreprises de propreté continue-t-elle de se détériorer ?

Sophie Frou: Globalement oui. Du fait de la concurrence qui tire toujours plus vers le bas les marchés lors des appels d'offres à échéance des contrats de prestation. Cadences et conditions de travail se dégradent : augmentation des superficies à nettoyer, mutations sur de nouveaux sites, voire sur plusieurs dans une même journée.
Dans ce secteur économique, où les femmes sont majoritaires, il est plus difficile pour elles que pour leurs collègues masculins d'obtenir d'un employeur un contrat à temps plein. Elles sont donc plus particulièrement victimes de la précarité régnant dans la profession. 70% des salariées sont employées à temps partiel, devant, quand cela ne suffit pas pour vivre, travailler simultanément pour plusieurs employeurs.

O.S. : Et dans votre secteur d'activité, le combat syndical n'est pas des plus faciles...

Joseph Guillet: La précarisation évoquée par Sophie ne nous facilite effectivement pas la tâche. S'implanter, faire des cartes syndicales nécessite beaucoup d'efforts militants, quand on s'adresse à des travailleurs souvent fragilisés et à temps partiel. Mais là où nous sommes syndicalement ancrés, les employeurs ont dû prendre acte de notre réalité incontournable. Nous avons aujourd'hui passé le cap des 30% aux élections DP-CE dans 5 entreprises, et sur une autre nous poursuivons nos efforts d'implantation.
Au niveau national FO a signé le "toilettage" de notre convention collective, eu égard aux améliorations y ayant été apportées ; et des négociations sur la pénibilité sont en cours. Nos principales revendications portent sur les salaires, l'obtention d'un 13ème mois et la revalorisation des indemnités de transport.