InFOrmation syndicale

LUNDI 10 DÉCEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - DU LUNDI 17 AU VENDREDI 21 DÉCEMBRE FORMATION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - ...

L'AGENDA 2019 EST DISPONIBLE ! ...à commander.

24 octobre 2012

Interview: «SANS LES STATUTS NATIONAUX DE FONCTIONNAIRE D’ÉTAT IL N’Y AURAIT PLUS D’ÉCOLE PUBLIQUE RÉPUBLICAINE»

Trois questions à... Hubert Raguin, Secrétaire général de la Fédération FO de l’Enseignement
Article paru dans FO Hebdo


FO hebdo: Le 11 octobre au CSE, tu as mis le ministre en garde contre une reprise des préconisations du rapport sur la refondation de l’école dans son projet de loi d’orientation; quelles sont tes craintes?
Hubert Raguin: Le rapport du comité de pilotage sur la refondation, s’il était mis en œuvre, confirmerait l’essentiel des contre-réformes des gouvernements précédents, en particulier la réforme du lycée, la masterisation de la formation et du recrutement des enseignants, la mise en place de l’école du socle et des compétences, réformes qui ont toutes déstabilisé l’institution scolaire et remis en cause les conditions de travail, les garanties des personnels. Cette confirmation, combinée aux mesures liées à la décentralisation, risque d’aggraver la situation, le fonctionnement de l’Éducation nationale comme les conditions d’enseignement. 

FO Hebdo: La FNEC et ses syndicats ont participé à la concertation lancée par Vincent Peillon pour refonder l’école; comment cela s’est-il passé?
H.R.: Les débats ont été très courtois, mais fort confus. Les «pilotes» de la concertation se sont appliqués à démontrer que des consensus se dégageaient. Ils allaient un peu vite en besogne. En réalité, les participants à la consultation ne représentaient souvent qu’eux-mêmes, tandis que ceux qui parlaient au nom d’organisations ont défendu leur mandat. C’est bien normal et, sur cette base, il n’y a eu aucun consensus. Dans tous les groupes de travail, la FNEC et ses syndicats ont défendu les revendications, en particulier la défense des statuts nationaux de fonctionnaire d’État, sans lesquels il n’y aurait plus d’école publique républicaine. 

FO Hebdo: Le ministre a annoncé des négociations avec les organisations syndicales dès la semaine prochaine; qu’en attends-tu?
H.R.: J’en attends qu’il écoute les représentants des personnels et qu’il abandonne la plus grande partie des préconisations de la consultation. S’il veut rassurer les personnels, il doit leur donner des garanties sur leurs statuts, leurs missions, le respect de leurs qualifications, leur temps de travail et leurs congés.
___ __ _
http://fo-fnecfp.fr/