InFOrmation syndicale

DU MARDI 20 AU JEUDI 22 NOVEMBRE FORMATION "NÉGOCIER" - ...

12 juillet 2013

CONSTITUTION D'UNE SECTION "POLICE MUNICIPALE" AU SYNDICAT FO VILLE DE NANTES & NANTES-MÉTROPOLE

Lors du dernier Congrès de la Fédération CGT-FO des Services Publics et de Santé à Dunkerque les 14 au 18 novembre 2011, le rapprochement avec le Syndicat National des Policiers Municipaux (SNPM, issu de la CFTC) avait été débattu. En janvier 2012 l'intégration du SNPM à FO s’est concrétisée.
A Nantes, depuis plusieurs années, le nombre des adhérents du SNPM-FO est en progression constante, et le dynamisme du SNPM-FO renforce la confiance des agents de la Police Municipale envers Force Ouvrière.


Cela dans un contexte pourtant bien particulier. En effet, un certain nombre d’agents, et notamment des syndiqués du SNPM-FO, subissent d’importantes pressions de la part de leur hiérarchie. Pressions qui se sont traduites par des sanctions disciplinaires et des rétrogradations de grade, malgré les interventions conjuguées auprès de la municipalité, du SNPM-FO, des délégués FO des territoriaux, et aussi de l’Union Départementale CGT-FO.

Dans ces conditions, priorité ayant dû être donnée à l'action concrète de terrain pour la défense et la satisfaction des revendications des policiers municipaux, la modification des statuts du syndicat FO des personnels de la Ville de Nantes et de Nantes-Métropole pour y organiser la représentation des policiers municipaux avait été reportée à "plus tard". D'autant que la modification statutaire supposait une assemblée générale extraordinaire du syndicat, et que ce type d'exercice juridique et quelque peu rébarbatif n'a pas pour caractéristique de provoquer l'engouement militant.

Mais la chose était à faire, et elle l'est désormais : réuni en assemblée générale extraordinaire le 18 juin 2013, le syndicat CGT-FO des territoriaux de la ville de Nantes-Métropole a voté à l’unanimité la création d'une section rattachée "Police Municipale".

Et sitôt achevée en bonne et due forme cette révision statutaire, les priorités militantes revendicatives n'ont pas manqué de prendre le relais. A commencer, comme il se devait en la circonstance, par celles, et elles sont nombreuses, des policiers municipaux FO : décision a été prise de demander audience au Maire de Nantes, afin de le saisir à nouveau des pratiques intolérables qui perdurent dans le service et de lui demander d'apporter réponse aux revendications de la section FO de la police municipale.

L'assemblée générale a bien sûr aussi été l'occasion pour la secrétaire du syndicat des territoriaux de Nantes et Nantes-Métropole, de revenir sur la portée de l'accord sur la revalorisation des régimes indemnitaires, que FO est parvenue à arracher après d'âpres et longues négociations avec débrayages et grèves parallèles.

Sylvie Daguin a aussi souligné l'attention portée par le syndicat au fer engagé à Saint-Nazaire entre les ATSEM et la mairie.

Actualité oblige, le "rapport Moreau" sur les retraites, le gel du point d'indice et la politique d'austérité du gouvernement Hollande-Ayrault subsidiaire de la Troïka ont aussi été au coeur des discussions.

Sylvie Daguin et Michel Le Roc'h, qui représentait l'UD-FO à l'AG, ont conclu la réunion en invitant les militants à se préparer dès maintenant aux mobilisations interprofessionnelles, voire à la grève pour bloquer le pays, dont la nécessité a toutes chances de s'imposer dès l'automne.