InFOrmation syndicale

!!! FO44.ORG SERA EN CONGÉ DU 23 JUILLET AU 16 AOÛT !!! -- 5 SEPTEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- 6 SEPTEMBRE À 10H RÉUNION DES MILITANTS DE LA FONCTION PUBLIQUE -- 13 SEPTEMBRE À 9H À L'UNION LOCALE DE ST NAZAIRE CAMPAGNE NATIONALE DES ÉLECTION PROFESSIONNELLES GD DES SERVICES PUBLICS ET DE SANTÉ -- 3 OCTOBRE SALLE FESTIVE NANTES NORD COMMISSION ADMINISTRATIVE ÉLARGIE SOUS LA PRÉSIDENCE DE FRÉDÉRIC SOUILLOT SECRÉTAIRE GÉNÉRAL FO -- 10 AU 14 OCTOBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYEN D'ACTION DU SYNDICAT" -- 18 AU 20 OCTOBRE STAGE "FONCTIONNEMENT ET OUTILS DU SYNDICAT" -- 8 AU 10 NOVEMBRE STAGE "TRAVAIL ET HANDICAP" -- 21 AU 25 NOVEMBRE STAGE "COMITÉ SOCIAL ET ÉCONOMIQUE" -- 6 AU 8 DÉCEMBRE STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" -- 12 AU 16 DÉCEMBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYEN D'ACTION DU SYNDICAT" -- ...

14 octobre 2013

Réforme des retraites - FO INTERPELLE LES PARLEMENTAIRES

Depuis que le CCN de FO, le 20 septembre dernier, a arrêté le principe d’un rassemblement national devant l’Assemblée, l’organisation syndicale n’a pas ménagé sa peine pour peser lors de la discussion parlementaire.
Lundi 7 octobre, la Confédération a rendu publique une adresse aux parlementaires les enjoignant de «ne pas sacrifier l’avenir», notamment en refusant d’approuver l’article 2 du projet de loi qui allonge à 43 ans la durée de cotisation nécessaire pour toucher une retraite à taux plein.

Le texte fait l’objet d’une communication tous azimuts. Paru sous forme d’encart publicitaire dans le quotidien Le Parisien-Aujourd’hui en France du 7 octobre, il est également mis à disposition des internautes grâce à un site dédié, via lequel il est également possible de l’adresser directement à chaque parlementaire.

NE PAS SACRIFIER L’AVENIR

Le même jour, l’Assemblée nationale a commencé l’examen, en séance publique, de la réforme des retraites. Celui-ci durera jusqu’au mardi 15, jour qui sera également marqué par la tenue d’un rassemblement place de la Concorde, face au Palais-Bourbon, appelé par Force Ouvrière et auquel se sont joints la CGT Île-de- France, la FSU et Solidaires. Bien que, sur le papier, le gouvernement dispose d’une majorité de députés acquis à sa cause, il n’est pas à l’abri d’une manifestation d’indépendance d’élus peu enthousiastes à l’idée, entre autres choses, de rogner la situation des salariés nés à partir de 1973 ou celle des retraités actuels, victimes du recul de six mois de la revalorisation des pensions.
___ __ _
Article paru dans FO Hebdo 3089
-  Écrivez à votre député
-  Signez la pétition
Adresse aux parlementaires