InFOrmation syndicale

VENDREDI 5 OCTOBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE AVEC PASCAL PAVAGEAU - ...

16 janvier 2018

EHPAD : Grève nationale le 30 janvier 2018 à l’appel de FO et CGT

Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes

La conférence de défense des EHPAD que la fédération FO des Services publics et de Santé avait organisée le 28 novembre dernier au siège de la confédération CGT-FO, avec le soutien de cette dernière, aura constitué un tournant.
340 délégués d’EHPAD, venus de 60 départements, ont adopté à l’unanimité un appel à la grève nationale dans l’ensemble des établissements, publics et privés, accueillant des personnes âgées. Depuis, FO et CGT lancent un appel commun à la grève pour le 30 janvier prochain.

Extraits du compte rendu de la conférence de défense des EHPAD, établi par Gérard Le Mauff, Membre du Bureau national de l’UCR FO
Loin d’une simple réunion « technique », cette conférence, où l’émotion et la colère étaient palpables, a constitué un réquisitoire incontestable et sans appel contre les conséquences dramatiques des politiques d’austérité, à l’encontre des personnels et des résidents des EHPAD. Les délégués ont ainsi témoigné, sans fard, de ce qu’ils vivent et de leur immense frustration. (...)
Didier Hotte affirme le soutien et l’appui qu’apportera l’UCR aux initiatives et appels à mobilisation qui seront décidés par la Fédération FO des services publics et de santé.
Philippe Pihet, en tant que responsable confédéral du secteur des retraites, est intervenu pour rappeler la pression mise par les pouvoirs publics sur le secteur, les inquiétudes sur les projets du gouvernement, et a assuré la Fédération de son soutien total aux actions qui seront engagées. (...)
La conférence s’est conclue par une « Alerte sur la situation des EHPAD », adoptée à l’unanimité, appelant à l’organisation avec les autres organisations syndicales d’une grève de tous les EHPAD et maisons de retraite fin janvier/début février pour notamment :
  • L’application de la mesure prévue par le Plan solidarité grand âge : «un agent par résident» ;
  • L’arrêt des baisses de dotation soins et dépendances induites par la convergence tarifaire, se traduisant par des milliers de suppression de postes ;
  • L’attribution immédiate des moyens reconnus comme nécessaires aux besoins ;
  • Le retrait des deux décrets du 21/12/16, portant réforme tarifaire introduite par la loi dite d’adaptation de la société au vieillissement du 28/12/15.
Avec la Sécurité sociale et les régimes de retraites des salariés, c’est l’ensemble de la protection sociale collective qui est aujourd’hui menacée. Il est nécessaire et urgent de la sauvegarder par une mobilisation massive. »