InFOrmation syndicale

8 MARS À 9h15 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- 8 MARS ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE AUDACE -- 15 MARS DE 14 À 18H RASSEMBLEMENT À MINDIN -- 22 AU 26 MARS STAGE RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CSE -- 8 AVRIL Xème CONGRÈS DE L'UNION DÉPARTEMENTALE DES RETRAITÉS -- 22 MARS AU 4 AVRIL ÉLECTION TPE --...

29 janvier 2021

Lycées et Collèges : FO obtient la réouverture des gymnases

A Guérande, FO obtient gain de cause auprès de la mairie pour l’ouverture des installations sportives aux professeurs d’EPS.

Les multiples protocoles sanitaires décidés (et évoluant) depuis septembre dans chaque mairie du département pour l’usage des installations sportives donnent le tournis aux professeurs d’EPS ! Ils ne savent pas, une semaine sur l’autre, si leurs salles de classes (en l’occurrence les gymnases) seront ouvertes la semaine suivante. Chaque commune y va de son protocole : quand ici, les vestiaires sont accessibles pour les élèves, dans la commune d’en face, ils ne sont pas disponibles, et ailleurs, il faut que le professeur les désinfecte lui-même (sic) s’il veut les utiliser ! Dans une commune, la piscine peut être utilisée par les scolaires, mais dans celle qui est limitrophe, pas de natation possible ! Etc.

Le Snfolc dénonce les protocoles qui font obstruction à l’enseignement de l’EPS et à l’animation de leur association sportive. Il rappelle son opposition au dispositif 2S2C qui permet de remplacer les professeurs qualifiés et recrutés par voie de concours par du personnel assurant des activités ou animations dépendant du budget des communes.

Dans cette course au protocole, la mairie de Guérande a tiré le gros lot! Début novembre, les professeurs d’EPS de la commune ont alerté le Snfolc : ils apprenaient que la mairie leur refusait purement et simplement l’accès aux installations sportives intérieures ! Les professeurs se retrouvaient sans salle de classe, en plein hiver, et les élèves, sans EPS ! Et pendant ce temps, les élèves du collège privé Saint-Jean-Baptiste de Guérande continuaient eux de pratiquer de l’EPS, à l’intérieur comme à l’extérieur, dans leurs locaux privés, subventionnés par l’état. La décision inadmissible de la mairie de Guérande induisait une remise en cause du droit à l’égal accès de tous les élèves à l’instruction dans le cadre de l’école républicaine, gratuite, laïque et obligatoire.

Le Snfolc est intervenu immédiatement auprès du directeur Académique et de la mairie. Grâce à la mobilisation des professeurs d’EPS, des chefs d’établissement de la commune et de notre syndicat, la réouverture des gymnases a été obtenue dans les quinze jours qui ont suivi.

Le Snfolc  défend les enseignants d’EPS, leur travail et leur engagement. Le Snfolc demande la création et le recrutement massifs de postes supplémentaires, dans l’éducation nationale et dans les collectivités locales, pour améliorer les conditions de travail des personnels.      


Aurélien Lecureur, pour le SNFOLC44 des Services de Santé de Loire-Atlantique