InFOrmation syndicale

27 SEPTEMBRE DE 8H45 À 12H30 ASSEMBLÉE DES MILITANTS SALLE FESTIVE NANTES ERDRE -- 5 OCTOBRE JOURNÉE DE GRÈVE ET DE MANIFESTATIONS -- ...

06 septembre 2021

Exclus du Ségur: la bagarre continue pour les 183 €uros

Le 14 juin dernier, près de 150 agents des EPMS Mindin se sont réunis devant l'antenne nazairienne du Conseil départemental de Loire-Atlantique, à l'appel de FO et de CGT, pour l'extension des 183 €uros à tous les personnels. Suite au refus des élus de recevoir une délégation, les militants ont diffusé des tracts devant la gare de Saint-Nazaire pour alerter la population sur la situation des personnels du secteur du handicap.

Le 25 juin, le camarade Yann Le Fol, secrétaire du Groupement départemental des services de Santé FO44 est intervenu au Conseil départemental métropolitain de la Citoyenneté et de l'Autonomie .


Déclaration FO Santé 44 - Conseil départemental de la Citoyenneté et de l'Autonomie du 25 juin 2021

L’année 2020 a été marquée par une crise sanitaire qui a révélé la situation dramatique de l’hôpital public. FO dénonce depuis plus de 30 ans ces fermetures de lits, ces restructurations, ces manques de matériels et d’effectifs. Pour autant aucun gouvernement n’a entendu ces revendications, ne pensant qu’aux économies budgétaires. Pour exemple 1800 lits ont été supprimés dans les hôpitaux en 2020 !

Les hospitaliers se sont donc mobilisés en juin 2020 afin de se faire entendre auprès de ce gouvernement qui faisait la sourde oreille.

Les revendications étaient claires : STOP aux fermetures de lits, nous voulons du matériel et des effectifs mais aussi une revalorisation des salaires digne de ce nom !

Le gouvernement a alors répondu par le Ségur de la Santé avec entre autre une augmentation de 183€ net/mois pour tous !

Le « pour tous » s’est alors transformé en « pour certains » avec des disparités suivant les secteurs d’exercice professionnel ! 

Les hôpitaux et les Ehpad ont obtenu de suite cette revalorisation des salaires en septembre 2020, suivis par les médico-sociaux rattachés à un Ehpad ou à un hôpital en juin 2021, non sans mal puisque c’est suite à la mobilisation que le gouvernement a cédé. Certains soignants ont aussi obtenu cette valorisation dans le médico-social autonome à partir d’octobre 2021.

Malgré tout au sein même de la Fonction Publique Hospitalière (titre IV) le médico-social autonome secteur handicap se retrouve divisé encore à ce jour avec des professionnels « low cost » n’ayant aucune augmentation de salaire parce que leur métier est considéré comme «non concurrentiel» ! Une honte cette division au sein des mêmes établissements ! Nous ne croyons aucunement à la conférence sociale de fin d’année qui servira juste à panser les plaies et octroyer 50 ou 80 euros mais pas les 183€ du Ségur original. D’ailleurs Olivier Véran  déclare : «On ne peut pas taxer le Ségur d’avoir laissé de côté des gens». Il ferme ainsi la porte à de nouvelles négociations !

Le gouvernement délaisse totalement le monde du handicap et va créer une fuite en avant des professionnels mais n’est-ce pas le but recherché pour ensuite céder ces structures aux associations ou à la territoriale comme le prévoit déjà le projet 4D de Jean Castex ?

Un établissement entier sur le site de Mindin à Saint-Brévin, le foyer de vie « les abris de jade », est exclu de cette revalorisation salariale parce que dans le dernier protocole il a été rajouté que sont concernés « uniquement les établissements financés en tout ou partie par la Sécurité Sociale » !

Alors Force Ouvrière demande au Conseil départemental de se positionner et d’octroyer à ces derniers exclus les 183€ pour que cette injustice cesse de suite ! Le Conseil départemental pourra alors se retourner vers le ministère de la santé pour en demander le remboursement. Il pourra aussi rappeler que le gouvernement a bien voulu octroyer 160€ aux actionnaires des cliniques à but lucratif pour revaloriser les salaires, excluant pour ce faire, une partie de ses propres agents, alors que ces mêmes actionnaires se remplissent les poches de dividendes d’années en années !

Le Conseil départemental doit se faire entendre, doit se positionner. Il n’y a pas que les périodes électorales qui comptent en termes d’élaboration de programme et de promesses. Quand on est élu, on a un mandat et c’est pour défendre les intérêts de tous et combattre les injustices !

En tout cas Force Ouvrière tiendra son mandat et ne lâchera rien et continuera de se battre jusqu’à satisfaction des revendications !


***


En plus du complément de traitement indiciaire de 183 € nets mensuels, la mobilisation historique des personnels hospitaliers a contraint le gouvernement à revaloriser les grilles de rémunération des personnels soignants dans le cadre du "Ségur". Ces grilles revalorisées sont étendues aux aides-soignants et aux infirmiers de la Fonction publique d'Etat - notamment les infirmières scolaires - à compter de 2022. C'est une revendication de FO qui a été entendue. Nous reviendrons sur les effets de cette mesure, lorsque les conditions de reclassement seront connues. C'est sans un nul doute un point d'appui pour continuer de revendiquer l'extension des 183 € à tous les personnels.